L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 11:53



La violence compagne des ténèbres
      regarde son visage voilé
      ses mains cherchant à échapper
  à l'étreinte que l'amour célèbre



La violence aux charbons sur la bouche
vois elle ne sais ton nom
          même veut l'ignorer pendant que l'orphéon
                     devant la Loi se couche



 

La violence tu sais ce bouclier de nuit
   par temps clair elle va désormais sale guerre
     accroche dans sa course quelques pauvres hères
                un vent impérissable suit

 

La violence tu peux lui déchirer les ailes
et par où commencer?
  Il y aurait des terres à ensemencer
            mais il manque le grain et l'amour et le sel



     La violence  tu vois sous le ciel un passage
   aigu comme un rocher noir comme un bois patient
            cet espoir miroitant
                       la paille est un cépage



              Katchaturian, Adagio du ballet  Spartacus


 



 

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages de l'âme voyages-en-poesie
commenter cet article

commentaires

marlou 01/10/2014 17:08

La violence, nous l'avons croisée, et elle a laissé la mort derrière elle. Cela ne peut s'oublier, mais il faut espérer en des jours meilleurs, et continuer à prier.
Amicalement

Jipé 28/08/2014 17:16

La violence dirait René Girard est un processus de recherche de l'apaisement du désir mimétique.
Celle-ci conduit à la recherche d'un Bouc Émissaire. "L’élimination de la victime fait tomber brutalement l’appétit de violence dont chacun était possédé l’instant d’avant et laisse le groupe subitement apaisé et hébété. La victime gît devant le groupe, apparaissant tout à la fois comme la responsable de la crise et l'auteur de ce miracle de la paix retrouvée. Elle devient sacrée c'est-à-dire porteuse du pouvoir prodigieux de déchaîner la crise comme de ramener la paix. C’est la genèse du religieux archaïque que René Girard vient de découvrir : du sacrifice rituel comme répétition de l’événement originaire."
Spartacus a connu la violence, lui aussi. Très bel adagio...
Joli poème pour moi qui déteste la violence comme moyen et comme solution.

Viviane 29/08/2014 09:23

René Girard est un des grands contributeurs aux sciences coggnitives d'aujourd'hui. Les professionnels de l'écoute mais je dirais aussi de l'hypnose ne cessent de le re-découvrir. Sa théorie du désir mimétique explique tellement bien le mélange schizophrénisant de haine et d'amour, de respect et de violence qui s'exerce en particulier dans les fratries divisées qu'elle permet de mieux aborder les pathologies diverses associées à ces conflits non résolus ou prenant une tournure dramatique. Pour ce qui est de la violence entre groupes sociaux ou culturels, c'est bien évidemment le même processus qui est à l'oeuvre. L'envie de ressembler à cet autre que l'on méprise au fond entraine des pathologies du comportement social et même relationnel au sens le plus basique de ce terme: une animalité sans empathie s'y dessine de manière répétitive et qui ne trouve jamais de satiété. Cela se vérifie actuellement dans les conflits à profil religieux que nous voyons se répandre un peu partout, comme si le sang appelait le sang sans jamais en calmer la faim. Je me disais dans ce petit poème que si notre propension à toujours voir la paille dans notre regard plutôt que la poutre chez l'autre pouvait les entrainer à suivre cet exemple... Rêvons? Bises Merlin et mille merci d'avoir laissé trace ici, cela me fait très plaisir!

aimela 28/08/2014 16:17

Je vois de plus en plus de haine partout alors comme toi je me demande où commencer à ensemencer la graine de l'amour . Je suis tes discussions avec JP sur Facebook et si je ne réponds pas c'est que je n'ai pas les arguments pour ce faire , sache seulement que je suis d'accord avec vous 2. Bises

Viviane 29/08/2014 09:26

Pour ma part je m'oblige au quotidien a rester polie et souriante et pourtant, je t'avoue que l'envie ne me manque pas, parfois, de boxer certaines personnes croisées et tu devines lesquelles, voilées ou barbues, de plus en plus nombreuses et de plus en plus arrogantes. Je crois en la vertu de l'exemple, mais il est certainement des lieux de la pensée et de l'intelligence humaine, au sens intelligence d'autrui, qui restent réfractaires à l'exemple, tant leur idée d'eux mêmes est élevée... Merci de nous suivre sur FB, j'essaie de me bagarrer à ma minuscule mesure et sais pouvoir compter sur ton approbation et celle de Merlin sur ce sujet là, ce qui est déjà beaucoup! Bisous...

Martine Maillard 28/08/2014 15:53

La violence accompagne les ténèbres, oui... Elle est déchirement et tu en parles merveilleusement ; mais es-tu certaine que le grain pour ensemencer les terres soit manquant ? La vérité c'est que tu en regorges...

Viviane 29/08/2014 09:29

Parfois je ne sais plus où trouver ce grain... Mitterrand disait à propos du chômage " on a tout essayé " et on voit les résultats qui ne tiennent pas d'ailleurs qu'à Mitterrand mais à la faillite des gouvernements successifs et à la mise en coupe réglée de nos intérêts sous ceux d'une Europe sans autre cap que le rendement non pour investir dans l'avenir mais pour écraser les adversaires. Alors pour la violence, je me demande parfois si ce n'est pas inhérent définitivement à la nature humano-religieuse et s'il faut encore espérer. Mille merci de tes encouragements! et bisous.

Joubert 28/08/2014 15:18

Viviane, de retour enfin. Je suis actuellement en Belgique et effrayé de la place qu'est en train d'y prendre l'Islam. Tout cela va trop loin. Un extrait d'une revue que je lis parfois:

Les repas halal dans les cantines, les jours de congés confessionnels et l'autorisation du port du foulard à l'école – voici trois grandes revendications du parti Islam visant l’islamisation de la Belgique. Le mouvement compte aller ensuite plus loin encore avec le rétablissement de la peine capitale, le mariage dès l'adolescence et plus de sévérité en matière de divorces. C’est ce qui sera apparemment appliqué d’ici une vingtaine d’années dans le but de favoriser l’avènement d’un Etat islamique en Belgique », a dit à une chaîne de télévision belge le conseiller communal d’Anderlecht, Redouane Ahrouch.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2013_05_17/Un-Etat-islamique-en-Belgique/

Toutes mes amitiés fidèles,

Joubert

Viviane 29/08/2014 09:31

Ce retour me fait très plaisir, Joubert, et en même temps, tellement désolée que vous soyez confronté à cette violence qu'est le " ne plus se sentir chez soi en Europe ". Que dire? Tout cela m'effraie, profondément. Je crains pour mes gosses, pour nos pays qui mirent tant de siècles à se policer, pour la paix en général. Espérons quand même en un sursaut des peuples! A bientôt!

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook