L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 23:32

 

Aimer être aimé
Quel saut ! Attention... Piège !
le temps de réfléchir tout cela est affaire de miroir.
Les mots sont dévastés quand on parle d’amour
ce matin mal sans effort
peut-être ce temps gris auquel je ne m'ajuste pas.

Aimer
Verbe oblatif et lent. Un ton léger pour masquer la gène -réelle - mais pas encore tout à fait consciente au point de chatouiller mon nez.

Quel saut !

-Qu’est ce que vous pouvez dire sur Aimer être aimé ?
-C’est doux c’est… euh…
-Rien, vous n’avez rien à dire ! Vous êtes confrontée à un combat intime reconnaissez-le. Reconnaissez que cette proposition vous met en
" Et moi ? "

C’est vrai ce qu’elle me dit là. Honte. Shame on me.

En relisant ces mots un malaise qui claque
ce n'est pas aujourd'hui que je dompterai le soleil

Aimer
verbe du quatrième groupe
celui qui est resté tout seul dans la tour de Babel
déchiré de ne pas
déchiré de ne pas
les mots qui manquent ... comme on les hait !
(puisqu’on parle d’amour)


Aimer
altérité radicale
sangsue fixe
mais ailleurs.
Voilà où cela me mène.

Quel sceau!

Toujours ces paradoxes qui surgissent lorsque je laisse l’idée faire son chemin toute seule sans l’enfermer entre deux haies gendarmes
Voilà où cela me mène.
A voir ce que je ne voulais pas savoir.
A voir
Etre.
Bonne question! Jamais su ce que cela voulait dire
ou alors vaguement
un  programme tente-accule écrit à la va-vite
des mots hante ou petits morceaux déchirés décousus
et à l'aplomb des maux
aussi brouillon-têtu qu’une herbe sauvage pousse sur la mort
l’amour de soi mauvaise graine mal plantée
C’est cela Être dans ma pauvre définition : persévérer...

Percer rêver
Ah !
Voilà où cela me mène.
Un seau
que je m'y jette.

Etre
un seul temps de conjugaison
la jouissance singulière
aller d'un pas posé prendre un peu la poussière
avant qu'elle ne nous prenne

Aimé
Toi
(mon) pour toujours inaccessible Toi (mon) absence (mon) infini (mon) inconnu Toi (mon) énigme mélodique en quel lieux te saurai-je vraiment?
Aimé

Si nous lisions commençant par la fin

Aimé
Etre
Aimer

E (n ) tre
l'avoir été
racines ancrées dans la mer
et l'amour de l’autre
humant l'air chaud comme on s'apprête au voyage
les bras levés vers la lumière se balançant
un peu
avant de se jeter là où Tout et
Un s' Eaux
riginent

Aimer
        Être
               Aimer


© RSSLK

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Botanique de l'étymologie
commenter cet article

commentaires

NicoleA 20/08/2011 13:44



Un questionnement profond .. parfois ouvre sur des souffrances puis rebondit sur des joies plus discrètes..;


J'aime beacoup ta réfexion et la phrase de Merlin "aimer sans espoir de retour, c'est une bouteille à la mer ( ou à l'amer parfois) " la bouteille à la mer ouvre sur la prise de conscience que
même si on aime parfois sans espoir de retour , si on a l'impression que notre bouteille s'est perdue ou cassée , il existe autour de soi d'autre formes de l'amour qui font que l'on est aimé en
retour par beaucoup d'autres de manière plus solide,et plus fidèle,  comme dans l'amitié !



Russalka 21/08/2011 20:40



 


Oui, je reçois cinq sur cinq ce que tu dis là. Certains êtres que nous aimons ( ou avons aimé) ont exigé de nous une
attitude quasi Christique de dévouement, amour, pardon, anéantissement de nous même dans le seul souci de leur personne. Au bout du bout, je me demande, " ces gens là, aurais-je dû les aimer ou
me tenir à l'écart?" Aimer, c'est aussi être aimé. ëtre aimé sans espoir de retour, c'est... inhumain mais je connais au moins une personne au monde qui l'a exigé de moi. Avant de s'enfuir, le
lâche ;o). Heureusement il est des êtres qui jamais ne nous déçoivent ou nous peinent et rien que cela, quelle consolation! Bises Nicole!



Mony 11/11/2010 10:58



Qu'est-ce qu'aimer ? demande mon amour. On peut aimer un petit bout de chocolat...


Tu fais revivre un beau poème-réflexion et il n'y a pas de hasard. Aimer, être aimer, éternelle question quand la symbiose n'est pas au rendez-vous...


Bises, Mony



Russalka 12/11/2010 10:30



Merci à toi Mony d'avoir aimé...entre les lignes (sourire affamé du chocolat matinal oublié ce matin)
Bisous


 



lutin 10/11/2010 10:18



aimer, un verbe que l'on a envie de conjuguer à tous les temps, à toutes les personnes, car aimer, c'est être aimé, c'est aimer, le bonheur passe par ce double sens de l'amour lorsque deux routes
se rejoignent



Russalka 11/11/2010 10:16



Tu as raison Lutin , l'amour qui aime sans être aimé, cela ressemble un peu trop à une démarche christique, pas humaine. Or nous ne
sommes qu'humain...



Miche 10/11/2010 06:17



Ces paradoxes... je les trouve beaux.


Et puis se laisser habituer par l'ultime Paradoxe...



Russalka 10/11/2010 09:02



Merci Miche, un vieux poème ressorti pour lui rendre un peu de vie et se laisser... aimer ;o))



philippe 29/09/2009 22:36


Aimer donner c'est aussi être satisfait de sa conscience


Russalka 30/09/2009 15:56


Il peut y avoir de cela. Une sorte de charité qui achète la chaleur d'un siège bien placé... dans l'au-delà...
Merci Philippe.


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook