L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 05:55



I I
l  l
p p
l  l
e e
u  u
t  t
Les mam’zelles parallèles voyagent sans se connaître
s’enfoncent aux carcasses
c’est bien le seul endroit où
elles peuvent se dévisager

Pluie
Enseigne moi la grâce de mille façons
toi qui glisses aux branches
et ne connais des mots
que leurs liaisons sans masques
i                             i
l                     l
p           p
l    l
e  e
uu
t   t

Les mam’zelles asymptotes infléchissent leur course
un air un peu penché le vent est capricieux
et un coup à babord et un coup à tribord et la coupe déborde
troupeaux d’arômes verts et bruns
sent-bon-la-terre

Pluie
tu poses sur ma vitre bergères virgules
et tout va de traverre
comme en terre barre barre
i                  i
i l p l e u t  t u e l p l i
p    l          l t
i  u
ee
e pli
u
e
t
Les mam’zelles sécantes une mine affolée
Quoi on pose question ?
Vite vite une réponse et quel qu'en soit le prix
faut surtout pas sécher !
Elles glissent se croisent l'amour
est-il possible entre deux gouttes d'eau
le temps de réfléchir les fait s'évaporer
emportant avec elles un souvenir de point
de non retour
voilà où ça conduit de trop penser...

Il pl...


Prélude n°1 de Frédéric Chopin




Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Les quatre Elements
commenter cet article

commentaires

Pant 25/02/2008 15:00

Merci Viviane :) je viens de lancer un petit jeu sur deux règlespour ces Parts-semées."-doit finir par “qui retombe” conjugaisons autorisées. -doit comporter 12 blocs. Il y a déjà deux niveaux d’écriture qui semble se dégager; le Parts-semées original, et le Part-semées remixé, recomposé."Dont un fait par Viviane elle même, merci Madame.

Russalka 25/02/2008 17:58

J'adore, je m'y sens comme une gamine dans un labyrinthe à inventer au fur et à mesure des pasc'est une chouette idéemerci Pant.

Aimela 25/02/2008 14:15

Vraiment originale et mignonne cette façon d'écrire des poésies, on  a l'impression que la pluie tombe vraiment!

Russalka 25/02/2008 18:10

Ah... je devrais m'y consacrer davantage à ces sortes de calligrammes, mais en ce moment le temps se mange et me mange en même temps (sourire)mais suis vraiment contente que tu les aies appréciéesla pluie quand on la regarde bienet l'écoutea mille choses à raconter!bisous ma belle.

lutin 25/02/2008 12:24

Et je pense aux parapluies de Cherbourg. Quelques pas de danse dans les flaques d'eau, oui on peut s'aimer entre deux gouttes d'eau, instant d'un soleil en parapluie avant les nuages suivants

Russalka 25/02/2008 17:57

Tu as raison de me rappeler cette si jolie comédie musicale, que j'en avais aimé les chansons...et ton commentaire est comme toujours d'une poésie qui mérite d'être saluée, madame l'Artiste!Mille merci...

marlene 24/02/2008 20:51

ça vaut le coup d'oeil...

Russalka 25/02/2008 09:13

merci Marlène, c'est juste un petit texte pour rire un peu ;o))

Pant 24/02/2008 18:48

il pleut                                       deux lunes            des étrangèresEt                                                                    qui s'exaspèrent       Montent                      montent et                                                               à la part                          fin            de l'eau         des grelots                                                                                      qui retombentje vois que nous sommes tout deux dans la gestion geographique de l'espace entre les mots :) superbe Viviane !!

Russalka 25/02/2008 09:12

Hier suis allée sur ton blog et ai vu, vais y revenircette forme que tu m'offres me plait infinimentet comme j'aime les commentaires échos, cadeau!merci Pant.

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook