L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

3 mars 2018 6 03 /03 /mars /2018 18:58







Je ne sais pas si c'est l'orage
        ou un chasseur dans le lointain
    cela ne sonne pas les battues magnifiques
    aux cuivres policés galopant la lumière en bouquet dans les arbres
    mais le sauvage orgueil qui retient son élan
        avant d'ouvrir les chairs et de plonger dedans
    le muffle encore taché des charognes d'hier

Les coups viennent du dos de la maison voisine
        là où le jour éteint le dernier réverbère
de la rue que bouquine un vieux soleil distrait


La crainte cavatine
        a frissonné ma peau
    cela faisait longtemps que je n'avais de fièvre
aussi bleue aussi rosse aussi large et ouvrant
        gourmandes commissures un cri au bord des lèvres

Un éclair d'eau
soudain
est venu déchirer les voiles fous du vent

Je ne sais pas si c'est l'orage
        ou une amour déçue offerte à chevrotine

Il a tonné au loin comme un coeur se destine








Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Magnifique !! J'ai retenu le soleil qui "bouquine la rue", mais il y a tant d'expressions merveilleuses !
Répondre
L


Peut-être un roulement de tambour annonçant le printemps. Je me suis faite rare, j'avais à faire une peinture qui me trottait dans la tête comme une obsession. Me voilà heureuse de lire à
nouveau.



Répondre
R


Il me plait de t'imaginer peignant! Moi aussi je suis plus rare sur les blogs le jardin me happe et aussi mon piano (sourire) et le reste . Bravo encore pour tes
tableaux, ils dégagent beaucoup de mystère et de sensualité.


 



A


Quelle belle écriture sensuelle qui délivre toutes les émotions de l'orage fondues avec le corps et l'âme. Cela relie à nouveau au  plaisir des mots; ceux-ci parfois sont durs
et éloignent de l'écriture,  mais point ici. Ton premier lien ne fonctionne pas. Amitiés



Répondre
R


Tu es adorable Alice, j'aime l'orage, j'y perçois toujours, depuis toute petite, les épousailles de la terre et du ciel, sans doute ceci explique-t-il la
sensualité


le lien qui ne fonctionne pas correspond à un article perdu et jamais retrouvé... Mille merci



L

Comme Ulysse, j'aime venir et me trouver si bien dans le pays de tes mots, comme dans tes bras tendres


Répondre
R

Alors si le plaisir est là, c'est tout autant pour moi (sourire)
mille merci Jack, je te rajoute à mes liens, j'avais oublié de le faire...


U

J'aime venir dans ton pays de mots Viviane où le soleil bouquine les rues.....


Répondre
R

Tu es super chic Ulysse (sourire)
cette après midi le soleil ma lue aussi, longtemps
première vraie journée de printemps les bras nus dans le jardin
je n'ai pas vu le temps passer!!


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook