L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 00:40



loup.jpg

De nacre était la Lune et de Lune les nacres
dans les cheveux de mon aïeule

Elle attisait le feu avec cette économie de gestes que j’aimais de plus en plus chez elle.


-Mère, dis-moi pourquoi le cercle est si important pour notre peuple ?

- Nous construisons en cercle, nous réunissons en cercle, combattons en cercle... le cercle, vois-tu enfant, c’est le signe du temps.

-Raconte-moi le temps !

-Le temps...
Assieds toi là, enfant.
Le temps...

C’est cette goutte que tu vois perler
Au ventre de l’araignée
D’abord un petit point qui se file et s’étire, puis se fait roue dans la nuit. Il roule et puis  revient, jamais le même, jamais autre.

 Ce n’est pas un pays, mais il est habité.
 Sache bien le remplir

Ce n’est pas une montagne, mais il donne le vertige.
Sache ne pas avoir peur de ton tout dernier saut

Ce n’est pas une main, mais il touche le néant et se tend vers la seule chose qui t’appartienne en propre: ta mort.

Ce n’est pas un nuage, mais son ventre est gonflé de ce qui adviendra.
Sache aimer ce qui n’est pas venu.

Ce n’est pas un grand corps
Mais son cœur bat tam-tam et il chante la Vie.

-Mère, je voudrais tant parfois revenir en arrière…
Ou bien trouver l’oubli.

-Tu voudrais voir le fruit avant la fleur ? On ne fait pas violence à l’oubli. Il se dresse parfois comme une victoire. Mais il respire seul.

-Mère, chaque instant me tire de la solitude pour m’y précipiter.

Accepte enfant, accepte ce qui vient,
Emerveillement ou protestation.
Ne reste pas un point,
Etire ton être, étire-le en toutes dimensions.



 

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Contes de la rivière aux Loups
commenter cet article

commentaires

Miche 13/02/2012 08:47


Loll, comme c'est beau !


Merci à toi


 

Russalka 15/02/2012 08:57



 


Merci Miche, j'avais aimé écrire ce conte, j'y reviendrai un jour prochain, quand la santé sera plus plus ;o)



Jer 12/02/2012 15:09


Ah, j'adore !


Finement racontée, cette philosophie de vie. Une boucle du temps, la vie est une boucle.


Bonne journée

Russalka 15/02/2012 08:55



 


Mille merci Jer, un vieux conte faisant partie d'une série à laquelle je reviendrai un  de ces jours ;o))



événements poker 24/07/2008 14:43

très bon blog bonne continuation

Russalka 25/07/2008 09:32


Merci Poker
en ressortant ce vieux texte,
vous me donnez envie de revenir à ces contes un temps laissés de côté


clémentine 11/11/2007 12:28

Je n'ai pas tout accepté dans la vie, loin s'en faut. Je me révolte toujours.. mais j'aime le temps et celui qui passe aussi. clem

Russalka 12/11/2007 08:45

Encore un point commun le temps qui passeun vieil habituéil ne s'assied jamaismais il faut dire que pour luije ne fais que passer (sourire)

le bateleur 08/11/2007 09:23

Un chemin de patience qui donne envie de mettre ses propres pas dans ceux dont tu livres les traces.Ce cercleoui il faut le vivreen même temps que refuser de l'utiliser pour écraser ... le temps.

Russalka 08/11/2007 14:08

Merci Lucla roue du cercle ne doit pas, en effetse dérouler pesantedans ce sens l'image du fil de l'araignesi léger et diaphanesi solide aussiest importante

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook