L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 10:33

 


Je suis presque certaine que sous l'albâtre de la peau
dort une lumière noire
un bruit de routine froissée

C'est toujours ce que je cherche dans les craquelures d'un tableau
cette origine du pinceau
la chose assassinée le détail qu'on choisit
parce qu'il dira l'énigme en restant une énigme

L'écaille du vernis va de son chemin lent
et ce vieillir m'est doux car je sais qu'il me ment

Je sens sous le glacis
des chaleurs pas éteintes
des voix qui parlent encore dans leur imperfection que rien ne figera
les anses déchirées où l'autre vie s'amarre
la sèche traversée des lumières et des
morts



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Ecorces du monde
commenter cet article

commentaires

joye 29/07/2008 14:17

En te lisant, je me retrouve al Prado...ne manque que le sentir des huiles des copistes.:-)

Russalka 30/07/2008 09:07


Le Prado si souvent visité... Sais tu que je connais ( un peu) l'artiste qui a nettoyé les Ménines de Velasquez et les a restaurées car elles étaient en très
mauvais état?
Bisous Joye ;o)


Vanina 28/07/2008 15:17

Désolée pour la répétition de mon commentaire (tu peux en retirer 2 sur les 3!!!)J'ai eu des soucis de connection hier...SourireVanina

Russalka 28/07/2008 16:07


Ah toi aussi (sourire)
je n'ai que des soucis de connexion avec free depuis plus d'un mois et  tes commentaires en plusieurs exemplaires sont visibles sur mon blog mais pas dans l'administration
donc je ne peux les enlever...
un bug sans doute
mais je me dis
ce sont autant de fleurs supplémentaires à mon bouquet  (rires)
alors mille emrci Vanina!


agnès 28/07/2008 13:21

un bruit de routine froissée et me voilà partie à rêver...

Russalka 28/07/2008 16:08


ma Douce
quel plaisir de te lire...
et de te savoir rêver ;o)
mille baisers


lutin 28/07/2008 09:23

Le glacis a ce but permettre cette transparence que l'oeil absorbe afin de découvrir les multiples couleurs du dessous, on peut dire que ce sont des voix qui veulent se faire entendre, une vie prisonnière qui traverses les couches successives pour atteindre la surface en reflets.

Russalka 28/07/2008 16:09


Que c'est  beau cette analyse des sédiments de couleurs posés sur la toile, Lutin. Je reconnais là l'approche du peintre tout à fait dans son élément et qui
fait chanter la couleur
merci beaucoup du retour plein de poésie


Ut 27/07/2008 23:35

Je te vois sur l'ouvrage, à la recherche de "L'anse déchirée", de "L'écaille"... Très bel amoncellement de ces vies dessous le fini, des vies de l'orée en peinture.Et merci pour ta visite.... Je ne regrette pas la mienne!!!!!!!Amitié.

Russalka 28/07/2008 16:11


merci Ut, je vais moi aussi te ranger dans mes liens, eu peu de temps ces jours ci et surtout
tellement d'ennuis avec internet qui se connecte environ quinze secondes pour dix minutes de décrochage désormais. Enfin là, cela semble revenu à la normale
espérons que cela durera...
Merci de ta visite et du commentaire qui nourrit le poème


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook