L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 09:54




L'hiver nous est venu de blanche brusquerie

heuristique des formes célées dans les branches aux voluptueux hélix

Les arbres sont en paix
bergers de leurs racines
à la terre madrée si lentement enfouies


Dressé au coin du jour un réverbère se tait
sa lumière s'enfuit
coule dans l'enfaiteau

en fête occis pitauds les restes du grand lierre
prétentieuse guirlande
endémique et bavarde
se sont laissés surprendre par le froid subit


Bibliothèque de l'hiver apprends moi tes légendes
l'au-delà de mon seuil que je ne puis franchir
avant que vent ne m'essorille
riez feuillées de rosée sous les branches
ouvrez vos madrépores

et peau retorte osez de vos gouttes lustrées surgir un rayon d'or aux voluptueux hélix




Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages-en-poesie
commenter cet article

commentaires

Valentine :0056: 11/12/2009 16:50


J'ai eu la chance d'entendre Teresa Stich Randall avec mon père alors que j'étais bien jeune, au théâtre de Fontainebleau où j''occupais près de lui le premier
rang, juste devant elle. Je me souviens qu'elle a chanté le motet "exultate jubilate", et que j'avais énormément apprécié (l'alleluia !)


Russalka 13/12/2009 10:38



Belle chance en effet! je ne la connaissais que par le disque et ai toujours été émerveillée par la pureté de sa voix qui n'a jamais
été abîmée par des choix stupides et orgueilleux dans des répertoires qui n'étaient pas faits pour elle.( je viens de faire ton tag...)



Valentine :0056: 08/12/2009 18:08


La sainte Cécile est passée mais cette ode me rappelle bien des souvenirs !


Russalka 11/12/2009 16:36


Je n'ai pas réussi à retrouver le disque que j'adorais plus jeune avec Teresa Stich Randall, la plus merveilleuse soprano mozartienne
jamais entendue. Oui, moi aussi 'jaime cette oeuvre, trop peu souvent jouée...


Valentine :0056: 08/12/2009 18:03


Du vert au blanc, et avec quelle flambée de mots inconnus !


Russalka 11/12/2009 16:32


Oh c'est un vieux poème, celui-là (sourire)
et en ce moment étant très très visitée ( ma maison est une auberge en vérité...) je n'ai pas trop le temps d'écrire et reposte de vieux textes.
A lundi, Valentine, pas avant car mes enfants sont là et j'en profite un maximum!


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook