L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 11:26

 


 


 
Todo pasa y todo queda,
pero lo nuestro es pasar,
pasar haciendo caminos,
caminos sobre el mar.
.



.
Nunca perseguí la gloria,
ni dejar en la memoria
de los hombres mi canción;
yo amo los mundos sutiles,
ingrávidos y gentiles,
como pompas de jabón.
.
Me gusta verlos pintarse
de sol y grana, volar
bajo el cielo azul, temblar
súbitamente y quebrarse...
.
Nunca perseguí la gloria.
.Caminante, son tus huellas
el camino y nada más;
caminante, no hay camino,
se hace camino al andar.
.
Al andar se hace camino
y al volver la vista atrás
se ve la senda que nunca
se ha de volver a pisar.
Caminante no hay camino
sino estelas en la mar...
.
Hace algún tiempo en ese lugar



donde hoy los bosques se visten
de espinos
se oyó la voz de un poeta gritar
"Caminante no hay camino,
se hace camino al andar..."




.
Golpe a golpe, verso a verso...
.Murió el poeta lejos del hogar.
Le cubre el polvo de un país vecino.
Al alejarse le vieron llorar.
"Caminante no hay camino,
se hace camino al andar..."
Golpe a golpe, verso a verso...




Cuando el jilguero no puede
cantar.
Cuando el poeta es un peregrino,
cuando de nada nos sirve rezar.




"Caminante no hay camino,

se hace camino al andar..."
Golpe a golpe, verso a verso.
.



*******







J'ai retrouvé cet article dans les pages "cache" de Google



et



laissé dans ma traduction les mots clefs qui avaient été choisis par Google (en jaune)

Tout passe et tout reste,
mais il est nôtre de passer,
passer en faisant des chemins,

des chemins sur la mer

Jamais je n'ai pourchassé la gloire,
ni laissé dans la mémoire
des hommes ma chanson ;
j'aime les mondes subtils,
légers et gentils,
comme bulles de savon.

J'aime
les voir se peindre
de soleil et grenades,
voler sous le ciel bleu, trembler
soudain et se briser

Jamais je n'ai pourchassé la gloire.

Caminante, tes traces

sont le chemin et rien de plus
Caminante, il n'y a pas chemin,
en marchant se fait le chemin.

le chemin se fait en marchant
et en jetant un regard derrière
on voit la sente que plus jamais
on ne foulera .

Caminante il n'y a pas de chemin
mais des sillages dans la mer...

Il y a quelques temps dans ce lieu
où les forêts aujourd'hui s'habillent d'aubépines
on entendit la voix d'un poète crier
"Caminante il n'y a pas chemin,
le chemin se fait en marchant...

Coup après coup, vers après vers...

Il est mort le poète loin du foyer.
La poussière d'un pays voisin le recouvre.
En s'éloignant ils le virent pleurer.
"Caminante il n'y a pas chemin,
c'est marchant que se fait le chemin ..."

Coup après coup, vers après vers...
Quand le chardonneret ne peut chanter.
Quand le poète est pèlerin,
quand il ne sert à rien de prier.

Caminante il n'y a pas chemin,
c'est marchant que se fait le chemin.



 

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Hommages et échos
commenter cet article

commentaires

Raphael 19/08/2010 12:22



Bonjour,


Une Espagnole m'a recommandé ce poème, et je l'ai trouvé magnifique, par son rythme, son chant et son sens - dans sa version originale ! (je comprends plus ou moins l'espagnol)


Et un grand merci pour votre lecture du poème, l'entendre de vive voix par une personne hispanophone est un délice :-)


Je souhaiterais le mettre sur mon MP3, est-ce que c'est possible? Comment faire?


Merci et meilleures salutations.


 


Raphael



Russalka 19/08/2010 21:53



Alors là, comment le mettre sur MP3... je ne sais, il doit y avoir moyen de le télécharger sur mon blog à aprtir de votre ordinateur,
mais vous dire comment... Je suis néophyte ( née aux Phytes, ile des naïfs qui ne comprennent rien à rien à l'informatique ;o)

Merci beaucoup Rafaël de cette écoute et lecture!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook