L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 05:56

 




Aux débuts des côteaux
mon village tu ne le connais pas ?

Attends, je vais te le décrire, c'est un peu important
                                                si tu veux.

D'abord il pleut
souvent
parce qu'il y a plein de gens qui ne se connaissent pas
des vieilles dames solennelles et des gars en 4/4
ils vivent les uns à côté des autres comme si c'était une invention
 
Et puis les maisons à peu près toutes pareilles
une ou deux fermes traditionnelles
de la vigne partout
ouverte sur le ventre par des chemins de graves qui basculent tout d'un coup   
dans le noir des forêts
      
    il n'y a pas trop de bruit
dépend du vent
    comment il creuse l'espace
  
juste derrière chez moi
mais c'est pas important
on le dira plus tard
 
    Plein de jardins coquets
    le mien n'en fait pas partie il pousse à l'abandon
    hors des pots
    déjà il pousse en vert et ce n'est pas si mal
   

Par dessus la misère de l'église
au bord de la Garonne
une corneille pose la lampe de son plumage
elle ne crie plus depuis sa grand-mère
il n'y a pas de bateaux
qui pourrait-elle avertir du soleil
à l'autre bout dans le cingle du fleuve?


    Quand le soir vient mendier la lumière du dedans
        le village se renverse tout seul
            et dans le sombre sur le côté des routes
                            il ne reste que de l'étrange à raconter





Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages-en-poesie
commenter cet article

commentaires

Veronica 14/12/2011 13:16


C'est beau de deviner ton village, je le vois bien se dessiner et c'est important oui ... et beau quand il se renverse tout seul !


Ainsi nous partageons la Garonne ! mais notre terre, hors de l'eau, est rose ...


 


Pensées à l'âme de nos villages ...

Russalka 14/12/2011 22:23



 


Chez nous l'eau est p^resque noire et bordée de poneys ;o))) Mon petit village est tout calme et cependant très
accueillant, privilège de vivre à la campagne: un buisson de graminées ou de fleurs des champs suffisent à donner une âme, comme tu le suggères si joliment.  Merci Véronica ;o)



mireille 25/06/2007 21:52

Quoi de plus banal qu'un village, en France? Et pourtant quoi de plus bouleversant, de plus riche, de plus incroyablement vivant, de plus étrange, de plus infini, qu'un village en France quand tu t'arrêtes et le pénètres doucement , avec tes mots, avec ton coeur...

Viviane 26/06/2007 08:32

Merci Mireille du joli commentaire plein de vie, Michel a adoré le poème, il est rare qu'il me lise et cela m'a réconfortée... aussi.

le bateleur 25/06/2007 21:00

J'ai eu le sentiment de parcourir ce village d'ailleurs que depuis ses routes
et c'est cela qui rend les maisons jolies
parvenir à sortir du bitume pour les regarder sous des angles où les alignements se rompent
ou jouent autrement
(c'est proche de Dhotel d'une certaine manière
la tienne)

---
sinon,
il m'a manqué un mot ?
lorsque tu parles
des maisons à peu près
toutes.

Russalka 26/06/2007 08:35

Merci Lucd'abord du compliment et du rapprochement avec Dhotel qui me fait rougiret puis du regard qui conseillec'est vrai il manque un motje ne sais comment il avait sautéje corrige tout d esuite...

clem 25/06/2007 17:46

il est beau ton village, j'ai senti le vent, j'ai vu l'église et les jardins. Mais où es tu, je ne t'ai pas vue ? lol
clémentine

Russalka 26/06/2007 08:47

Merci Clem pour mon tout petit village, en fait je volais au-dessus ;o)

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook