L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 09:43



          Pour Jean-Pierre qui en voisin et ami de Millet
                  nous l'avait fait découvrir
                      lors d'une merveilleuse promenade en Normandie


Millet-1862-De--Mann-mit-der-Hacke.jpg

Depuis l’aube il est là
sur cette terre
ingrate
où son regard se tord et boîte l’espérance.

On a brûlé le chaume
du dernier été.

Il a fait beau ce jour

et la chaleur fut telle et les puits si lointains
qu’il eût fallu marcher jusqu’au proche matin
pour tenir en sa main une précieuse goutte

De ses lèvres blêmies s’écoulait un cri sourd
à chaque coup de houe qui arrachait la terre.
Il ne lui reste plus qu’un peu de souffle pour
regarder au-delà de la dernière pierre.

On dirait que sa peau a bu l’ ocre du ciel.

Peut-être cherche-t-il son soleil dans la glaise
et de sa vie le miel
est-il chaque sillon dont jaillira la braise
enfantine des blés
joyeux dans le pain même
au soir sur les tablées ?


Les yeux tout retournés sur l’immense fatigue
il sait chaque matin que le sel qui irrigue
une terre assoiffée et jamais assouvie
est celui de son front, de sa chair, de sa geste.

Dans la respiration d’un jour qui se retire
Homme sur ton outil
posé dans le silence
tu es beau de ta peine
et cette lassitude à l'or du soir saisie
m'offre dans sa couleur
comme une eau pure et pleine
le mouvement très lent qui va te redresser


hoe1.jpg


Adagio pour piano et cordes de Schubert




Partager cet article

Repost 0

commentaires

NicoleA 15/05/2011 15:33



Longtemps trop longtemps qu e je n'étais pas venue ici. Tu m'émerveilles toujours par cette inpiration sans faille qui est la tienne . moi les mots m'ont désertée ... je vis plus au milieu des
images ... et puis je 'nai pas retrouvé un lieu comme l'Atelier qui avait su justement stimuler mon envie d'écrire et m'avait permis de progresser en écriture .


Magnifiques ton texte et cette oeuvre de Schubert !



Russalka 16/05/2011 10:41



Ne te fais de bile, moi aussi suis assez peu écrivante ces temps ci et encore moins blog... Mon jardin me prend et en plus un voyage
alors... Mis si tu veux écrire, Annick, Emma et Mony ont créé un atelier, en voici
l'adresse.
Bisous ma photographe!



ulysse 06/05/2011 10:51



Merci Viviane pour ce bel ensemble poético-musical qui m'est d'autant plus cher que j'ai gardé depuis mon enfance une affection particulière pour ce peintre dont la reproduction des glaneuses
était accrochée au mur de ma chambre chez mes grands parents



Russalka 16/05/2011 11:03



J'adore ce peintre aux lumières impressionnistes et à la douceur de palette toute en nuances et virtuosité. Merci Ulysse de ce
partage!



lutin 20/07/2007 18:53

J'aime les mots venant d'une peinture. J'aime les lire tout en regardant la toile, et la dernière strophe est superbe, vraiment. J'aime quand l'art rejoint l'art.

Russalka 20/07/2007 20:07

Oh c'est adorable, Lutin écrire je ne le sens qu'en relation avec les autres artsla vie aussi est un art( sourire)mais ces tableaux de maîtres... combien il y a de choses à leur faire dire. Un conte est en route autour de cette toile pour dans quelques jours...

Valentine 20/07/2007 17:05

Magnifique. J'adore :
"on dirait que sa peau a bu l'ocre du ciel"...
...alors que c'est la terre qui est ocre !
et que justement "peut-être cherche-t-il son soleil dans la glaise".
Que de trouvailles encore !

Russalka 20/07/2007 20:09

Plaisir plaisir de te retrouver! alors où en est ta ligne téléphonique et internet?C'est le tableau qui a tout fait (sourire) je n'ai fait que sortir les mots qui étaient gravés dans la patemille bisous ma belle...

clémentine 19/07/2007 22:34

Les agriculteurs sont-ils plus heureux aujourd'hui qu'hier ?
La culture bio nous ramène à ces valeurs ancestrales par nostalgie et par qualité de la vie.
Clémentine

Russalka 20/07/2007 10:17

je crois que tout de même leurs conditions d'existence ont bien changé du moins en France même si les mieux servis sont ceux qui bénéficient des largesses Européennes. il reste que c'est un métier tellement dépendant des aléas du climat...

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook