L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 21:49

Un article qui m'avait sur Voyages en poésie demandé beaucoup de travail de recherche et que je reposte ici
assorti de ses commentaires d'alors....

Pour une fois il ne s'agira pas des Tournesols chers à Vincent Van Gogh, mais de notre belle étoile.

Suivez le guide.

Soleil d'hiver

De plus près

Habité?

Pudique...

Ancien

Haïtien

Inuit

Mexicain

Vu par Picasso

aquatique

Contemporain

Marié

Décomposé

Maya

Noir


Commentaires

Écoeuré !
J'avais mis un long commentaire concocté avec beaucoup de passion pour le soleil et ton article qui lui rend hommage. OB me l'a bouffé disant qu'il était trop long !
Je le referai en deux fois. Écoeuré ! RLB d'OB !
commentaire n° : 1 posté par : Merlin le zététicien (site web) le: 01/07/2006 15:06:12
Moi aussi RLB d'OB, depuis hier les articles que j'essaie de poster sur fond de couleur se mettent n'importe comment , je crois qu'ils travaillent en flux tendus.
je suis preque sûre de savoir celui que tu préfères de ces soleils... Presque sûre, pour ma part, j'aime bien celui qui est décomposé et le Maya et ... tous les autres puisque je les ai choisis. ( sauf le contemporain qui est vraiment laid)  c'est fou les représentations variées de notre étoile c'est incroyable.

j'attends avec impatience tes reflexions sur notre boule chaude, mais surtout, prends ton temps tu as mille choses à faire; bisous doux.
réponse de : Viviane LamarlÚre (site web) le: 01/07/2006 19:05:39
Magnifique ! Quand trouves-tu le temps de nous concocter tout cela ? Dommage de finir sur la note triste du "soleil noir", alors qu'il y a des clins d'yeux plein d'humour juste au-dessus...
commentaire n° : 2 posté par : Valentine (site web) le: 02/07/2006 18:44:05
c'est vrai que les clins d'oeil du dessus sont sympas.
Mais ce soleil noir, je ne le vois pas du tout pessimiste, un peu l'empreinte en creux de notre soleil vibrant, sans note macabre...
...
j'aime beaucoup le soleil un peu dissocié et le maya.
Comment je trouve le temps... par force je suis obligée de fractionner mes journées, surtout en ce moment où j'ai l'impression de marcher sur des tessons de bouteille, au point que je redoute de poser le pied par terre le matin.
Je me lève tôt et me couche tard.
Le secret!
réponse de : Viviane LamarlÚre (site web) le: 02/07/2006 21:29:54
1)  LE RÉCIF DE CORAIL
_____________________

Le soleil sous la mer, mystérieuse aurore,
 Eclaire la forêt des coraux abyssins
 Qui mêle aux profondeurs de ses tièdes bassins,
 La bête épanouie et la vivante flore.

Et tout ce que le sel ou l'iode colore,
 Mousse, algue chevelue, anémones, oursins,
 Couvre de pourpre sombre, en somptueux dessins,
 Le fond vermiculé du pâle madrépore.

De sa splendide écaille éteignant les émaux,
 Un grand poisson navigue à travers les rameaux;
 Dans l'ombre transparente, indolemment il rôde;

Et, brusquement, d'un coup de sa nageoire en feu,
 Il fait, par le cristal morne, immobile et bleu,
 Courir un frisson d'or, de nacre et d'émeraude.
commentaire n° : 3 posté par : Merlin le zététicien (site web) le: 02/07/2006 21:33:50
De qui est  e magnifique poème?
c'est superbe, quelle musique, je dirais Baudelaire, ou Nerval ou Verharen;j'ai tout faux, dis moi, dis moi...
réponse de : Viviane LamarlÚre (site web) le: 02/07/2006 21:58:43
2)
J'ai quitté mon pays
 J'ai quitté ma maison
 Ma vie ma triste vie
 Se traîne sans raison

 J'ai quitté mon soleil
 J'ai quitté ma mer bleue
 Leurs souvenirs se réveillent
 Bien après mon adieu

 Soleil ! soleil de mon pays perdu
 Des villes blanches que j'aimais
 Des filles que j'ai jadis connues

 J'ai quitté une amie
 Je vois encore ses yeux
 Ses yeux mouillés de pluie
 De la pluie de l'adieu

 Je revois son sourire
 Si près de mon visage
 Il faisait resplendir
 Les soirs de mon village

 Mais, du bord du bateau
 Qui m'éloignait du quai
 Une chaîne dans l'eau
 A claqué comme un fouet

 J'ai longtemps regardé
 Ses yeux bleus qui fuyaient aient aient
 La mer les a noyés dans le flot
 Du regret...

Moi mon soleil, c'est le soleil Maya
commentaire n° : 4 posté par : Merlin le zététicien (site web) le: 02/07/2006 21:38:11
Celle ci je la connais, c'es une vieille chanson d'un Monsieur que j'aime beaucoup qui a créé en région parisienne une école de musique mozarabe où ds gens de toutes communautés religieuses, juive, Musulmane, chrétiennne, peuvent venir gratuittemetn apprendre à jouer et chanter la musique arabo andalouse...
un monsieur qui sait merveilleusement improviser comme son père le faisait à Alger ( ou constantine?)
réponse de : Viviane LamarlÚre (site web) le: 03/07/2006 08:30:28
Pardon. Je n'ai pas indiqué les auteurs :
- José-Maria de Heredia
- Enrico Macias

Je suis impardonnable !

J'aime beaucoup le sonnet de Heredia et je ne déteste pas cette chanson nostalgique du pied noir Macias obligé de quitter l'Algérie en 1962, bessîf !
commentaire n° : 5 posté par : Merlin le zététicien (site web) le: 02/07/2006 22:22:55
J'oublie toujours que heredia existe et pourtant, ces coàuleurs, ce rythme, c'est totu ce que j'aime en poésie, c'est l'invitation au voyage sur des eaux si paisibles et colorées...
Quant au second j'avais deviné (je viens de me lever, il a fait orage cette nuit, pas trop dormi) je me souviens de cette chanson, mon père, natif d'Oran était un fan d'Enrico.
Homme courageux, ce chanteur, et qui a su rester hors du star system, ce qui est un bon point pour lui.
Bisous.
réponse de : Viviane LamarlÚre (site web) le: 03/07/2006 08:32:56

Trackbacks

Aucun trackback pour cet article
 

Adresse de trackback pour cet article :

http://ann.over-blog.com/trackback.php?ref=32160&ref_article=3154766

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Les quatre Elements
commenter cet article

commentaires

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook