L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 13:35


marceau-marcel.jpg

Le geste
pur
effleure l’instant
léger
déploiement
tendre
cruel
transparences
creusées
non de la main
mais
du vouloir
intègre

du corps total
arquebouté
la tragédie
inscrite sur le visage
un envol
esquissé
de la pointe
du pied
le réel
dévoilé
en silence
la lune
comme nous
suspendue
à un fil
derrière le plâtre
l’ombre
de la vie
derrière le masque
un mime

marceau-marcel.jpg





Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Hommages et échos
commenter cet article

commentaires

Martine, la pelerine 29/09/2007 12:58

Lorsqu'on avait la chance de le voir on restait suspendu(s) au moindre de ses frémissements muets mais si loquaces... Personne n'a su comme lui exprimer tant de sentiments futiles ou profonds avec autant de subtilité.... Adieu l'Artiste... Ton poème est un hommage mérité.

Russalka 29/09/2007 22:24

Tu as eu cette merveilleuse chance de percevoir d'un peu plus près l'aura de cet homme, on garde des souvenirs inoubliables de rencontres scéniques d'une telle qualité.  J'aimais chez lui la manière dont il flottait ou s'envolait, à tout moment je craignais de le voir s'évaporer (sourire) hélas...Merci ma douce Pélerine.

Hephaestion 27/09/2007 22:25

Nous ne nous connaissons pas mais...je vous apporte tout mon soutien , j'espère que cela va mieux et que vous allez continuer ! Tout ce que je vois me plait beaucoup !Amicalement

Russalka 28/09/2007 08:36

c'est très gentil Hephaestion, là je suis assez... nauséeuse, je déteste que l'on m'agresse en se camouflant, j'ai horreur de cela, mais ça passera, j'espère...

Merlin le zeteticien 25/09/2007 21:30

Tu sais que je suis un observateur infatigable de tous les éléments de communication non verbale. Marcel MARCEAU a su pousser comme personne l'avantage habituel (qui est de 55 % dans la communication générale) au profit de la CNV à 100 ù voire bien davantage.Je l'ai vu un jour en colère car il y avait du bruit dans la salle et il s'est retourné habilement pour glisser sur les planches, plus léger que jamais, comme un magicien des mouvements du corps qu'on ne retrouvera jamais.Mime ! Quel beau mot ! Du mime au drame il n'y a qu'un pas... glissé, comme ceux que savait si bien faire l'illusionniste des histoires sans paroles, que pourrait faire notre corps.Adieu grand clown ! Merci pour ton article Viviane, léger comme l'évolution d'un funambule des histoires sans paroles.Oui quelle poésie dans MARCEAU ! Quel talent discret et sublime !

Russalka 26/09/2007 15:57

C'st beau c eque tu mle dis, c'est un témoignage vivan t je suis certaine que là om il se trouve il a reçu cette marque d'admiraiton et de tendresse que tu lui offres ain seioui du mime au drame, comme tu dis, une chorégraphioe et surtout une discré"tion qui cachian,t un immense courage...

Marianne 24/09/2007 22:04

Que ton hommage sied à cet homme. C'est si proche de ce qu'il représente pour nous tous. Avec lui, le silence a eu une expression audible au coeur, palpable à travers l'invisible. J'aimais sa sensibilité et l'émotion qu'il savait faire naître en nous.

Russalka 25/09/2007 18:29

merci Marianne, je remets la réponse qui because le passage de V2 en V2.1 avait disparu. oui, un être d'exception, que je n'ai pas connu quoique ami de mes beaux-parents qui l'avaient accueilli au Mexique.Bisous

mireille 24/09/2007 21:25

J'aime beaucoup ce texte; il  me fait penser à une pulsation extrêmement délicate et puissante à la fois , le coeur le corps l'âme à la fois, fil ténu et lumineux de lui à nous...oui c'est vraiment magnifique.

Russalka 25/09/2007 18:27

Merci Mimi de ta présencej'ai essayé de donner à entendre ce que je trouvais magique chez le mime Marceau, la manière dont il s'envolait...

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook