L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 01:01



Petits constats de la veille

éveillée ma faim de surprise
remisé (? ) en bas de mes mauvaises terres
tout ce qui donne un  brio excessif
à rancoeurpeinedoute

L'eau du robinet de ma baignoire
étranglée par mes doigts
pas de hurlement

au contraire
sa course espiègle
dans la paume
le  trésor modeste des gouttes

Sur ma terrasse une évidence

les escargots sautent
traces argentées
interrompues toujours pour
reprendre un peu plus loin
faufilée l'herbe
de mon jardin

Hier
deux minutes d’arrêt à un feu tricolore
recul de la voiture devant
enivrante impression d'avancer alors qu'immobile
vertige horizontal
électro-nystagmogramme routier


Même ces heures
sans
sommeil
lumbago
jour gris cube
de ces heures blanches peut naître ...

mais elle n'a pas le temps de m'écouter
celle qui à huit heures du mat pile
porte seule le poids de celles qui la précèdent
et les surprises du jour qui vient

celle qui m'accompagne lorsque je me lève
et soutient sur ses fragiles épaules
ses soeurs
prêtes à l'écraser
ma seconde

antipodiste




Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Chemins de solitude
commenter cet article

commentaires

juliette b 08/10/2007 10:07

C'est toujours un plaisir innéffable de te lire.Moi je n'ai pas d'escargots "sauteurs"Je t'embrasse

Russalka 09/10/2007 09:54

Merci Juliettesi tu regardes bien dans ton jardin ou sur ton balcon selontu verras les petites interruptions, je t'assure( sourire)

valentine 06/10/2007 18:14

J'adore ce poème qui se pose sur une patte ; qui observe de sa base sa longue élancée... Et encore de ces "mots" sortis tout droits de la marmite, comme des plats fins et rarissimes : électro-nystagmogramme ; et antipodiste !Ouh ! là là, il va falloir que je m'y mette un jour : ouvrir le Petit Robert n'importe où, et faire des poèmes avec les mots les plus incroyables trouvés. C'est vraiment bien. Cela me rappelle Colette qui dit un jour, enfant, sous le charme du mot : "Oh ! le joli petit presbytère !"

Russalka 07/10/2007 09:29

( sourire) c'est exactement cela, qui observe de sa base, vite vite car elle va être écrasée ;o)j'adore les mots qui surgissent un peu de l'usage, et comprends l'émerveillement de Colette devant le mystère musical du mot presbytère.

le bateleur 06/10/2007 16:43

Un peu de jeu, un peu d'auto cruautéet le lecteur n'y perd riensurtout lorsque tu lui fais cadeau de trouvaille lexicaleset de percussions de sens génératrices d'étincelles.

Russalka 07/10/2007 09:32

Tu sais c'est un truc très modeste, il ne faut pas trop se prendre au sérieux (sourire)et puis pour l'auto cruauté, nonlucidité relative à mes propres limites merci Luc.

Marianne 06/10/2007 14:57

Tu distingues le beau et tu sais le restituer en de lumineuses images. Pour le lumbago, aïe... Bon rétablissement ! J'ai cru qu'antipodistes avait rapport avec les antipodes... Grâce à toi, j'ai acquis un nouveau mot dans mon vocabulaire.Quant à "l'électro-nystagmogramme", il m'a fait rouler des yeux !

Russalka 07/10/2007 09:23

merci du compliment et des bons voeux, le lumbago va comme il peut (sourire) et doit aller de toutes manières, depuis vendredi soir huit invités à la maison, et ce midi je dois préparer l'entrée d'un déjeuner associatif pour cinquante personnes donc...Mignon que l'électro nystag mo t'ait fait rouler des yeux car... c'est son propos ;o)Bisous Marianne ,je viendrai te rendre visite demain.

aimelasorc 06/10/2007 12:55

Très joli ce petit poème Viviane, j'aime beaucoups

Russalka 06/10/2007 14:57

merfci Aimela, c'est super sympaje t'embrasse

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook