L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 10:30

Ailleurs dans le monde, des hommes, des femmes et même des enfants
tuent leurs propres frères...
Tragédie de tout un peuple.
Tragédie de tous les peuples
et de tous les temps.

 
 
Ce monde là, gangréné par le fric, l'appat du pouvoir,
la haine de l'autre fût-il très proche
ce monde là qui réapparait sous divers costumes en d'autres latitudes
qui soumet les femmes, mutile les enfants ou les vieillards
oblige les uns et les autres à prendre les armes contre leur propre famille
ce ne sont pas les poètes, les bardes, les griots et autres conteurs qui l'ont construit
mais les hommes et parfois les femmes de pouvoir temporel ou spirituel, tous ceux qui, au sommet de la pyramide se muent en chefs de guerre embourbés dans leurs croyances, leurs certitudes
leur faim de violence, leurs peurs inavouées

Ce ne sont pas les bardes et les baladins
mais les chefs d'états véreux qui sous toutes les latitudes
avec la complicité de leurs comparses d'autres pays
et à l'instar de ces affairistes sans vergogne
saignent leurs peuples dans toutes les dimensions de ce mot.


Ce monde des hommes
en lesquels ces temps je perds à chaque fois plus profondément confiance

qui en tous lieux de notre pauvre boule bleue
ne fait que répéter ses crimes,
faut il encore espérer pour lui autre chose que sa disparition?

Marcel Gauchet, dans ses conférences relatives au difficile cheminement de la démocratie et des religions nous rappelle en substance que ce qui menace le pouvoir démocratique en Occident est le vide moral, philosophique, spirituel. La séparation lente et souvent douloureuse des Eglises et de l'Etat n'a pas encore conduit les uns et les autres à trouver leur juste place dans des états pluralistes où les religions, partenaires des pouvoirs publics, devraient être amenées à réfléchir avec lui aux décisions qui engagent les fins morales.

Un enjeu chez nous mais aussi dans bien des pays où la démocratie n'a pas encore sa place, et où les religions, auxquelles il convient d'ajouter désormais celle du profit, y sont encore pesantes au détriment du plus grand nombre.

****


Merci à Tissiane de m'avoir fait découvrir cette suite de vidéos

envoyées par Alec Eiffel


qui tient le blog d'information sur la Birmanie "

Birmanie, La peur est une habitude
"

On ne peut y laisser de commentaires mais ce blog très sobre,
documenté sur la base de témoignages
qui ne participent pas des médias officiels
 très engagé dans le relais sans pathos
de la tragédie d'un peuple
mérite d'être suivi




La peur
envoyé par alec_eiffel
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Merci Viviane pour ce relais et cette diffusion .
Répondre
R
merci à toi Tissiane, d'avoir lancé l'information, il est des combats qui ne sont relayés par aucun des médias ou si peu. Et pourtant que de détresse humaine...
M
le bonheur qui entoure l'article précédent ne doit pas nous faire oublier qu'il faut être constamment vigilant; merci pour ces témoignages; peut-être pourrons-nous faire quelque chose, même si peu.  
Répondre
R
merci ma douce Mimi, oui, au moins relayer la triste réalité de ces peuples. Sur le site indiqué ( il te suffira de recopier ce lien :http://www.info-birmanie.org/component/option,com_easybook/tu pourras signer la pétition... pour peu que les pétitions servent à quelques chose. J'essaie de continuer d'y croire. Trop optimiste sans doute mais mon optimisme est très grignoté ces temps-ci.
A
Merci de nous avoir fait connaître cette vidéo Viviane, pauvre Birmanie , pauvres les peuples maltraités et cela en tout lieu , pauvre planète bleue
Répondre
R
Merci à toi Aimela, je te sais hyper sensible à ces problèmes et cela me touche d'autant plus que tu sois là. Oui, pauvre peuples, comme toujours, ce sont les femmes et les enfants d'abord... pour payer les folies des hommes et de leur peur inavouée de perdre leur virilité, car hélas cela revient à cela. Tout.
M
Cette pauvre boule bleue comme tu le dis, comment finira-t-elle dans ce monde d'ou manque la spiritualité et le respect de l'autre...Amitiés
Marlou
Répondre
R
des voisins de mes ancêtres partaient sur la banquise quand ils ne se sentaient plus utiles à grand chose sur cette terre et même craignaient d'y être un poids. Les inuits allaient s'offrir à la mort et aux dents des ours blancs.Souvent je pense à ceux qui quittent la vie volontairement. Ce monde est désespérant de sottise, de méchanceté et de pourriture. Un jour, je ferai comme les ancêtres, et mon mari aussi, ensemble.
V
Oui, on ne peut rester indifférent... Merci de nous faire connaître ce site et cette vidéo.
Répondre
R
Ce qui est très étrange est que l'on en a parlé au moment des défilés de Bonzes, et depuis plus rien ou si peu. Je pense à ces femmes et enfants ou vieillards qui travaillent de force pour que les militaires engrangent leurs milliards de narco-dollars... triste monde. Bisous, Valentine.

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook