L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 17:23




    l’homme au ventre rongé qui laisse voir le ciel
il est vivant
il va
    tête oubliée aux buissons des villages
dont les pierres dressées à redresser le feu
s'écroulent sous son pas

Et sa joie en gris bleuté se donne
        inépuisable
 fleur
        des cercles élargis

Ecoute
        la chair
n’est plus une frontière





A partir de cette oeuvre de Borderieux




Partager cet article

Repost 0

commentaires

mireille 23/11/2007 15:55

mon dieu mais où donc j'ai mis ma tête!!!!mais c'est bien sûr, Viviane, mon com. concernait  ton article  "Loi sauvage"!!Pardonne-moi! et merci de ton indulgence! je t'embrasse fortmireille

Russalka 23/11/2007 22:46

Mais pas de soucis, en fait c'est vrai que parfois on veut commenter un article et c'est un autre qu'on nourrit de ses motsalorsmerci pour eux deux Mimi. Bisous à toi aussi.

mireille 21/11/2007 11:10

et qu'est devenu le somptueux article sur Venise?????????

Russalka 21/11/2007 18:19

Mais il est toujours là, Laisser glisser nos chaînes ou un titre dans ce genre là, tu sais, une fois un article posté, je ne me souviens même plus du titre, c'est grave tout de même...merci du cadeau de ce retour sur des photos que j'adore;

mireille 21/11/2007 11:10

Quelle virtuosité pour un pied de nez réjouissant!mais oui Viviane, reste toi-même! les échos sont des nuages, rien d'autre. La pluie fait parfois du bien, mais c'est tout! Il y a longtemps que je voulais t'envoyer ce petit extrait: de Christiane Singer. Elle commente un message qu'elle avait adressé à une personne en grand désarroi (dans "Où cours-tu? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi? ) " Je ne sais pas si j'ai atteint celui auquel je m'adressais; peu importe, car le message, même s'il n'atteint pas celui auquel on l'adresse, parvient toujours à quelque destination. Dans les affaires du coeur et de l'esprit, on s'adresseà la personne qui'on a devant soi et, par ricochet, c'est un autre qui reçoit le message en plein coeur; c'est ce qui importe. Il ne s'agit pas de tenter de persuader qui que ce soit de quoi que ce soit mais de cultiver ardemment cette espérance que même le passé reçoit encore aujourd'hui de nous , les vivants, consolation et réparation."plein de bises, ma  belle.

Russalka 21/11/2007 18:17

je crois que tu t'es  trompé d'article (sourire)mais ce n'est pas grave, l'important c'est ce joli texte; oui, ce que l'on donne parvient parfois à d'autres que leur destinataireet cela est beau aussi, cela forme une chaîneBisous à toi Mimi!

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook