L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 07:03


g023-delaunay-simultaneous.jpg
Nous rentrions. Tu dormais.
 

Le froid pesait sur la route.
Je sentais son talon enfonçant à la nuit
les coteaux, les fossés, les villages.

Oublier.
Le temps de l’écartèlement.
La faute originelle.
La brûlure innombrable du non-dit.

Cette journée étroite
où l’espoir même ne savait plus respirer

Laisser courir les mots

entre chiens et loups


L'ubac dans notre dos

Soudain l’épaule de ton sommeil
m’ouvrit un rideau d’arbres
un grain
au fond du ciel
un grain joyeux grain de soleil
il m'a laissée le vendanger
avant de s'effacer



TzimTzum



La Vie


g023-delaunay-simultaneous.jpg



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Chemins de solitude
commenter cet article

commentaires

Merlin le zeteticien 03/12/2007 21:38

J'avions cru que le talon était çui du froid, donc un talon aiguille.Mais le mot talon est si riche en fait. Regarde rien que le talon d'Achille !Oui, il faut dormir après de telles confrontations avec tout ce qui est noir comme la nuit ; face à la méchanceté pure, à ces formes de sadisme machiavéliques et sordides, il n'y a que le silence réparateur du sommeil.J'ai fait procéder à la vendange de ma vieille 205 cet après-midi : le liquide coulait joyeux dans la cuve. Mais j'ai vite refermé le capot avant qu'il ne claque car avec le vent danger... Mais nons je n'ai pas bu de sots ternes. Jsue après, j'ai plumé-vidé une poule faisane que venait de m'apporte le père Noël. Des plumes, des plumes, rien que des plumes.L'amer Michel dort car la recherche du chat reste vaine, même au clair de la lune. Hier soir c'était un orage au désespoir violent... Y' aplus de saisons : c'est le réchauffement clmatique qui fait ça...Fais attention au volant Viviane, surtout entre chien et loup, il ya des hyènes, j'en ai vu dans les champs de tomates de Marmande accompagnés par des bergers allemands dont l'un porte une étoile jaune de David et l'autre une croix gammée que j'ai essayé de dégommer.Où suis-Je ?Mais ce n'était qu'un cauchemar. Je suis dans mon lit doux yeh !

Russalka 04/12/2007 10:37

Ton retour me donne de la bonne humeur pour la journée Jean-Pierre (sourire)le talon c'est aussi celui du fromageses odeurs concentrées le sec qui s'y réveille.j'aime bien la manière dont tu rebondis sur les petits morceaux du texte et me raconte tes propres vendangeschez nous aussi orage et une tiédeur du vent qui me donnait à espérer un morceau du Sahel atterrissant dans mon jardin (sourire)je fais attention au volant, t'en fais pas, et d'autant plus que je n'ai pas l'habitude de conduire la voiture de Michel, mais tu as raison, les tomates de Marmande, j'en lancerais bien sur les divas de mon choix...le cauchemar prendra fin, t'en fais pas, oh yeh !Bisous

clementine 03/12/2007 20:34

L'on si'magine un grand chemin, quelqu'un qui peine à marcher mais qui est accompagné et enfin le soleil au bout du chemin.Clémentine

Russalka 04/12/2007 10:32

C'est exactement ça Clémentine, un si long cheminet la lumière au boutet l'épaule aimante qui soutientmerci de ta lecture sensible.

le bateleur 03/12/2007 17:14

Ce grain de soleil qui est l'espace entier d'où la divinité se retire par amour bel espace pour y loger le poèmebeau poème pour y abriter ce lieu

Russalka 04/12/2007 10:31

merci Luc d'avoir reçu le tzim Tzum (sourire)les mères devraient être ces divinités qui se retirent pour que leur créature vivece soir là j'ai senti de l'amour dans le soleil lui mêmefaute de...

mireille 03/12/2007 17:13

Je ne savais pas, alors je rattrape maintenant: Bonne fête Viviane! Cette boule de vie joyeuse tourne tourne tourne , et contribue à alléger les peines qui pointent leur nez çà et là.  Quelle bonne idée, alléger! Rendre à la terre ce que l'on ne peut pas (ou que l'on n'a pas à) porter, et puis faire une pirouette en se tournant vers le ciel. Je connais très peu l'univers de la peinture, mais Sonia Delaunay est pour moi associée à des artistes qui me furent précieux pour sortir de l'adolescence.(ou accepter de n'en jamais sortir, peut-être!) : Il me vient tout de suite à l'esprit  Eluard (car je crois qu'il lui a dédié certains poèmes), Apollinaire, et puis Ferré, parmi beaucoup d'autres. Pour ce que tu dis en commentaires, n'est-il pas possible  , à un certain moment, de couper court à la maltraitance? Lorsque "trop c'est trop"! 

Russalka 04/12/2007 10:29

Delaunay est le peintre que j'ai absolument envie de voir en ce moment pour la gaité de ses couleurs qui chantentoui, tu l'as bien compris, pour que la boule tourne vers la vie...La seule solution est  - puisque j'ai décidé que j'irai au bout de cet épaulement d'une personne agée et difficile, maltraitante oui, tu le sais - de me faire aider par tierce personnec'est en route.

Adeline 03/12/2007 14:26

j'espère ne pas être en retardViviane! Vivante, vivifiante   un prénom charnu,ou charnel? j'hésite .. .et qui chante bonne fête  , courage , et la vie   t'absout absolument de tout avec un tel prénom qui ressemble au sien

Russalka 04/12/2007 10:27

Merci Adeline, jamais de retardpas de soucis je vais me faire aider pour continuer la route d'accompagnementen toute sérénité et distance.

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook