L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 14:18

 


Immense claveciniste américain de cœur français, Scott Ross est prématurément disparu en 1989 à l’âge de 38 ans des suites d’une infection par le Sida.

Pourquoi vous parler aujourd’hui de cet artiste exceptionnel ? Parce que j'ai toujours pensé que les blogs devaient concourir à relayer de la beauté et que sur un blog ami, celui de Jean-Pierre, vous allez pouvoir au fil des semaines découvrir des vidéos de ses master classes dispensées à la villa Médicis, écouter en cette première vidéo des extraits de la merveilleuse fugue qui suit la Fantaisie Chromatique de Bach. Surtout rentrer en peu de signes dans le cœur et l’âme d’un artiste d’une humilité à nulle autre égale.
Pianiste, organiste, claveciniste, musicologue, il vivra très loin du star system.

J’ai eu le privilège de l’entendre sur son merveilleux clavecin dans la cathédrale de Bordeaux. Inoubliable de puissance, de générosité sonore, d’intelligence musicale.
Regardez bien ses mains, elles bougent à peine et pourtant quelle virtuosité…

Son attitude non guindée, sa tenue vestimentaire tranchant avec celles d’un milieu qui ne tolère que les queues de pie et nœuds papillons posa quelques soucis à la bonne société qui le découvrir pour la première fois, que ce soit lors de concours ou concerts. Mais son respect absolu des œuvres ont conquis rapidement un public qui ne s’est jamais vraiment remis de sa disparition.

Allez le découvrir enseignant, avec ce regard si doux qui écoute et comprend…


Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Merlin le zeteticien 08/01/2008 11:32

Merci Viviane d'avoir écrit cette apologie de Scott ROSS et d'avoir donné le lien vers le début de ma compilation des vidéos de YouTube à propos de ce musicien atypique mais animé d'une telle passion que ça crève les yeux. Il est habité !Merci aussi à Valentine de s'intéresser de très près à ce grand claveciniste qui - comme tu le signales - n'a de rivaux possibles que Ralph KIRKPATRICK*, Wanda LANDOSWSKA et bien sûr Robert VEYRON-LACROIX qu'il a côtoyé. Mais pour moi, c'est le Maître !Je t'envoie sa biographie en fichier Word.Oui, je n'en fais pas mystère, j'aime le clavecin car c'est avec la viole & le violoncelle l'instrument originel pour BACH et tant d'autres. L'orgue, c'est l'organe de l'Église et j'aime aussi à vrai dire, mais c'est autre chose !(En effet, mes fils ont eu un très grand prof eux aussi mais il les a quittés trop tôt et ils n'ont voulu personne d'autre. Ils ont arrêté & suivi leur propre voie... Je ne sais pas ce qu'est devenu Charles-Henri MONTIGNY**. Au Brésil peut-être ?)* KIRKPATRICK c'est la précision suisse avec l'âme allemande. C'est le plus rigoureux de tous les clavecinistes, mais quel talent lui aussi ! Je crois que BACH lui aurait décerné sa médaille d'honneur avec félicitations... (°!*)** Il était titulaire des orgues du Mont Saint Michel et avait de grandes similitudes avec Scott ROSS, ça, tu peux me croire.

Russalka 08/01/2008 17:52

Ross est MON claveciniste préféré. Du moins dans ce répertoire français dans lequel il a excellé ( Rameau ou Couperin) mais aussi dans les sonates de Scarlatti avec un petit penchant selon les n° d'opus pour le grand Ralph qui les jouait dans un style italien si joyeux et une précision d'attaque (un peu froide cependant pour mon gout parfois, trop parfaite)...j'adore Puyana aussi pour la couleur de son clavecin, si chaleureuse, pour son flaboyant tempo dans Soler ( j'ai tout Soler par Puyana) et curieusement j'ai eu du mal avec Landowska dont le clavecin est un peu crécelle ou batterie de cuisine , je neparle pas de Vayron lacroix ou Blandine Verlet quoique tous deux aient fait de belles choses. La vie de Scott Ross est un triste roman de combats, de solitude, et en même temps, il était la musique même, vivante, recueillie, religieuse, il y avait chez cet homme une telle aura et en même temps, une telle absence de parâitre qu'à chaque fois que je le vois ou l'coute, j'en ai les larmes aux yeux... Alors mille emrci du cadeau et si tes enfants ne touchent plus le clavecin qui sait.. dans quelques années une autre génération te demandera-t-elle de le leur accorder??? Bisous très fort, Merlin et merci encore du beau cadeau!

Valentine :0056: 07/01/2008 19:35

Dans la 3 aussi...

Russalka 07/01/2008 20:27

Tu es merveilleuse Valentine, j'aime ta curiosité de tout. sais tu que les enfants de Jean -Pierre ont fait du clavecin et que Jean Pierre est un amoureux très très éclairé de cet instrument ... peut-être en parlera-t-il un jour, mais je sais pour avoir croisé cela chez lui, dans sa douce maison Normande, cette passion de toujours...

Valentine :0056: 07/01/2008 19:33

Il faut aller sur Youtube et regarder les autres parties ! Dans la 2e, il y a" les barricades mystérieuses " !!

Russalka 07/01/2008 20:24

Oh je sais, tu ne peux imaginer à quel point j'adore Scott Ross et combien sa rareté de présence sur la toile m'a fait fréquenter ces vidéos toutes plus belles les unes que les autres...

Le bateleur 07/01/2008 18:16

Merci de cet annonce le clavecin est un instrument qui m'émeutpeut-être parce qu'il est le modèle même de celui qui donne quelque chose dont la charge affective n'est pas perceptible dans  une nuance du poid de la note.

Russalka 07/01/2008 20:19


Merci Luc de cette note tienne
qui en dit si long
et aide à se connaître soi (sourire)


Valentine :0056: 07/01/2008 13:41

Oui, c'était un très grand claveciniste.

Russalka 07/01/2008 20:15

Immense, sans doute au clavecin ce qu'était Glenn Gould au piano, un peu excentrique, communiquant mal, mais si... le clavecin a changé avec lui comme il  avait changé avec Landowska et avec Kirkpatrick.

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook