L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 18:11




DSCN7836.jpg

Il vient de la petite faute où naissent les montagnes
     des plaines humiliées
ravalées par le vent
        pousse-au-crime le vent
des plaines révoltées que plissaient les torrents

et nous
        boiteux sur ses écailles



IMGP2042.JPG

Il vient de la petite faute et le jour à la peine
            il fait si froid
    peut-être une Princesse attend-elle sous la peau
l'offrande d'un Enfer
        des feux aux mille veines

Son haleine bleutée nos pauvres lèvres

Main
pose un instant
sur cette lippe épaisse
je voudrais tant entendre ce tapis de temps
battre un coeur en ma paume
et le dire
mais

Le mot me dérobe et s'envole 



undefined

Il vient de la petite faute aux parois déjà sèches
le temps élargit tout
le temps creuse et ravine
et lui s'est inventé une source plus basse
                à dire toute seule

Alors dans le silence
je savoure mes dieux que sont l'arbre et la pierre

et la fleur de milans
dont l'ombre sur l'eau fraîche



57.jpg


Il vient de la petite faute qu'on ne sait allant vers
et la fente est amère de ne se refermer
quand devant nous
soudain
une couronne vierge

Et nous
de pas en pas vers la grande dent blanche
poussant au fond du lac
un ciel une forêt
leurs branches




undefined

Cette région de Chine, Huang Long,
est celle où les Chinois pensaient que naissaient leurs dieux antiques.
Du Sichuan, nous ne connaissons que le poivre qui est en réalité
un fruit de la famille du citron.



Photos trouvées sur ce site

et

Un diaporama d'où j'ai extrait la première photo




extrait musical: Cueillette des fleurs





Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages-en-poesie
commenter cet article

commentaires

Arnaud 13/12/2009 13:56


Encore un bien beau voyage que vous nous offrez là Viviane. De l'eau, de la terre, des pierres ou du bois, du simple en somme, qui se suffit à lui même, et dont les reflets sont multiples. Celui
que vous mettez en évidence ici est vivant, les écailles même du dragon sous nos pieds, son pelage de forêts. C'est très joli. Mille Mercis.


Russalka 15/12/2009 10:05


Merci à vous Arnaud, celui-là est un voyage rêvé, car en Chine et particulièrement à Guilin se trouvent les plus belles pierres paysages
que nous connaissions
ces photos son magiques, n'est ce pas?
A tout bientôt!


shaliane 04/06/2008 11:08

bonjour,J'ai aimé votre poésie très particulière, originale et complexe, c'est vraiment différent et intense!Un grand merci de m'avoir prise aussi dans votre communautéA bientôtShaliane des ptits bouquets de poésie

Russalka 04/06/2008 12:30


C'est vraiment gentil comme tout, Shaliane, je ne suis aps trop poèmes en ce moment , cela reviendra sans doute
faire confiance à la peur de la feuille
elle stimule aussi ;o)


clementine severin 23/01/2008 17:08

c'est très joli.Clémentine

Russalka 24/01/2008 11:45

Merci, Clem, ce sont des paysages qui m'apaisent...

Merlin le zeteticien 21/01/2008 18:43

C'est très beau !Le "pensé" est fonction de tellement de paramètres déjà :- Le câblage personnel qui, sauf accident imprévisible, est donné généreusement et... génétiquement.- Le perçu au milieu de tant de sollicitations et de stimulations du milieu.- La tonalité dans le désir de rendre compte à nos semblables de ce ressenti, soit par les mots tout simples, soit par le chant, soit par un poème, soit par un dessin ou une peinture, une scupture. Toutes les formes de langage peuvent s'appliquer à rendre compte de cette pensée qui nous saisit, qui nous habite. Mais pour lui être fidèle et la proposer à d'autres telle quelle, telle qu'elle était à l'instant "t" où elle a atteint sa plénitude, il faut bien admettre que c'est TRÈS difficile.Je vais essayer de m'employer à préciser ce que j'entends par là en message privé of course.Même le langage mathématique qui est si précis ne parvient pas à rendre compte d'une concept mathématique ou de sciences physiques qui nous a saisi la pensée. Ce n'est pas peu dire !                                                e=1/2 gt2  Je pense à quoi en évoquant ce concept ? Non, pas à une poire ! LOL !

Russalka 21/01/2008 20:16

Cela rejoint ce qu'en disait Bergson, ce que tu me dis là, la pensée ne saurait se passer de chevaucher sur les ailes de la métaphore. La pensée est de l'ordre du temps, alors que le langage est  de l'ordre de la spatialisation, de la mise en formes étiquettées.La seule manière que j'aie trouvé d'être à peu près fidèle à ce que j'éprouve à un instant T comme tu dis, c'est de faire se rejoindre en un même espace ce qui relève à la fois de l'espace (l'image ou le langage) et du temps ( la musique)mais comme tu imagines c'est un travail énorme, rien que sur le langage.Pour te donner une idée, hier je pensais à un orage qui avait eu lieu dans ma jeunesse à Ouaga, j'étais déclairée par les pages de mon livre que j'avais gardé ouvert alors que la panne d'électricité aurait dû me convaincre de dormir et ya 'sta ;o)) J'essaie de retrouver la sensation de plénitude qui m'avait envahie alors, constatant que des feuilles, de simples feuilles pouvaient illuminer une pièce, que les arbres se décalquaient sur le mur et semblaient y rester accrochés, mais je peine, il me faudra du temps pour retrouver cela qui fut si intense, dans lequel j'ai pressenti un espace possible où ce qui séparerait l'ami et l'ennemi pourrait être cette lumière de joie comme un orage qui éclate. le retrouver et surtout mettre en mots cette sensation diffuse d'un espace autour de moi agrandi par la seule lueur des pages et magnifié par le caractère joyeux, luisant , réconciliateur de la foudre. j'ai du mal à dire, il faut laisser remonter. Merci de ce retour qui dit beaucoup et que j'espère lire sur ton blog!!

mireille 21/01/2008 16:17

Pure beauté, et sa part d'ombre incluse, à ce point apprivoisée! Ton site ne cesse de nous surprendre!

Russalka 21/01/2008 19:43

Tu es adorable, Mimi (sourire) c'est beaucoup de travail, mais aussi un tel plaisir de faire plaisir et partager ces belles choses qui sont la Terre, ses légendes, ses secrets. j'adore ce lieu de Chine sans jamais y être allée oops ( sarah peut-être un jour, puisqu'elle parle le Cantonais)...Super contente d'avoir pu bavarder avec toi cette aprem

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook