L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 17:05



dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/parole1.mp3&



Chaque jour je ressens davantage
écrivant
une exigence sourde à retenir mon geste
et le fruit traversant jusque la page vierge
me mord de n'être mûr.

Ecrire. Donner. Paroles de désir de
lampes
où la terre faiblit. Paroles sur le seuil

Non pas la clinquante matière
ou la note orpheline qui déroule un pas vide
au hasard de la phrase

Mais

Paroles
de failles et ravins
l’enfant nu d’une voix élargissant la nuit
le souffle profond qui tremble
où mot se lève
portant sur ses épaules un début de voler

Paroles surgissant de l'anneau sans mémoire







Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Non pas...
commenter cet article

commentaires

Miche 24/11/2011 03:40


... à l'écoute


 

Russalka 25/11/2011 13:38



 


Merci Miche, vieux texte mais j'y reviendrai à cette série des non pas...



marlou 20/11/2011 08:09


Force de la parole, de ta parole !

Russalka 20/11/2011 09:11



 


Mille merci Marlou de cette douce parole!



Valentine :0056: 09/03/2010 16:50


Au fait, les variations sont de Brahms, ou le sextuor est de Brahms, ou les deux ? (musique de la sermaine).


Russalka 10/03/2010 13:42


Les variations et le sextuor sont de Brahms, je crois qu'il a transcrit pour piano seul l'andante du sextuor a posteriori.
Tu me fais penser que je dois changer la musique de la semaine qui y est depuis déjà un certain temps...



L'Anonyme 02/11/2009 13:13


J'aime beaucoup : "élargissant la nuit", vraiment ta poésie a le don de faire surgir de douces images bien justes et de nous ravir un instant à notre lecture pour nous conduire à quelque chose de
plus.


Russalka 03/11/2009 10:36


C'est gentil Anonyme, j'essaie de faire en sorte que cela puisse parler à chacun
de ses propres quêtes, inquiétudes, enfances ou joies (sourire)


Valentine :0056: 31/10/2009 22:45


Merci de nous offrir à nouveau ce poème si fort dans son exigence de beauté.


Russalka 01/11/2009 20:53


Mille merci à toi d'être revenue le lire, de temps en temps cela repose de faire remonter les anciens textes ;o))


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook