L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 11:48

 

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/ilsagissaitduvert.mp3&


Nous partions où l'aube s'éventre

Assis devant ta cueillette du jour
tu laissais fuir de tes doigts les vers blancs et lisses des racines
un arbre jeune encore
sur ta paume posé

Lunes noires tournaient
pinçaient une ramure
s’enfouissaient dans la nuée des feuilles

Pourtant
si longuement amère la terre de ta voix
rêvant tout haut d’un arbre à chaque instant du ciel
son ombre
notre amande
et l’enfant qui jouerait

Il s'agissait du vert

Nous avons pris le Sud
ses routes en corolles et le suc des forêts

Une maison poussait
sa palissade blanche enfoncée aux lauriers comme un serpent surpris
un albizia
un chêne
la porte si facile

à venir

d’autres clefs ?




Notre vieux chêne en hiver

chene-de-neige.jpg

La terrasse derrière l'été

jardin.jpg



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans autobiographique
commenter cet article

commentaires

fab 14/03/2008 12:46

il y a là beaucoup de douceur et l'on se dit qu'il doit faire bon y vivre :-)
big bisous

Russalka 17/03/2008 09:05

oui, il y fait bon vivre et je vais ne me consacrer désormais qu'à ce lieu de vraie vie.

Olivier 14/03/2008 10:06

Bonjour Viviane,Une splendide symbiose entre ta voix, tes mots et tes photos ! Bravo !Amicalement,OLIVIER des Impromptus

Russalka 17/03/2008 09:02

merci Olivier c'est sympa c eretour, désolée du retard, j'étais loin de toute connection internet

orchis-mauve 14/03/2008 10:00

Merci! merci! pour cette lecture.J'aimerais entendre tous tes poèmes ainsi, tu parais si procheJe t'embrasseO.

Russalka 17/03/2008 08:53

merci Orchis, c'est super sympa ;o))

le bateleur 14/03/2008 00:05

Le titre est très joli J'ai lu avant d'entendre la voixetoui vraiment la poésie mérite qu'on la disel'écriture permet de mieux conservermais elle étouffe aussic'est bonheur de pouvoir entendre ces inflexions attentivesque le signe avait tout à fait ignorées   

Russalka 14/03/2008 09:46

merci Luc, souvent quand un petit texte mérite encore un peu travailou du moins que je ne le sens pas encore mûrje le liscela me réconcilie un peuavec lui (sourire)

Valentine :0056: 13/03/2008 21:10

Jolie, cette plantation émue d'un futur... (Et comme tu la lis bien !)

Russalka 14/03/2008 09:37

Quand nous étions jeunes Michel collectionnait les bonsaï. je me souviens à Talence il en avait déjà aps mal, mais dans cette résidence d'immeubles , il n'y avait d'autres arbres que les siens, minuscules. Nous rêvions d'une maison avec de vrais grands arbres... Nous les avons trouvés et en avons plantés d'autres. DEpuis, Michel fait pousser des pierres. merci Valentine de ce compliment.

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook