L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 07:31

Cet été j'arrachais un merle aux griffes de mes chats...






  Dans l'herbe qui se lève
la puanteur d'une ombre
            le juste ça d'une nuque brisée
 

Mon trait joyeux dans un été brusquement vide
            ta plume éparpillée en feuillage de sable
    ton regard dénoué de toutes ses hantises
                le col que ne caresse un frisson de hauts vents
m'accueillent en leur temps
                    qui est d'un autre feu

M'oiseau
        mon sans savoir
    mon instant déployé en d'innombrables branches
                    ma sève d'espérance
je contemple le trou de ta pauvre blessure
            sous les croix d'un soleil
                    aussi désert que froid


 

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/JCRocheMerlenoir.mp3&

Le chant du merle noir enregistré par J.C.Roché




 

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Chemins de solitude
commenter cet article

commentaires

Valentine :0056: 17/08/2011 21:06



Oh ! C'est triste mais le poème est magnifique.



Russalka 17/08/2011 22:43



 


Oui, mais c'est hélas le sort des oiseaux chez nous étant donné la quantité de chats.Merci d'avoir aimé!



Corinne 09/09/2009 10:02

Fin malheureuse pour ce bel emplumé...mais si bel et bien énoncée poétiquement !Ce familier de nos jardins dont l'air puissant et mélodieux nous enchante...tel cet air flûté !

Russalka 10/09/2009 12:40


Lorsque nous avons détruit le nid de frelons d'Asie, le lendemain les merles ont fait bombance...
j'espère simplement que cela ne leur aura pas donné des soucis de digestion.
oui, cet oiseau enchante ,os jardins, comme la Vie
merci Corinne


tissiane 26/12/2008 01:53

Très beau texte. Vraiment très beau.

Russalka 26/12/2008 09:39


Merci Tissiane, j'éprouve toujours beaucoup de chagrin quand je trouve un oiseau mort dans le jardin
et ces temps froids donnent des ailes... à mes chats.


nicolea 25/10/2008 23:28

Merco de ton âssage ! J'aime beaucoup ce poème qui est un peu comme le dormeur du val .. mais pour un oiseau !Bon dimanche , bisous !

Russalka 27/10/2008 14:46


Merci à toi Nicole, cet oiseau, je pensais l'avoir sauvé mais mes chats font une hécatombe.
oui, le Dormeur du val,  beau poème. C'est gentil de faire de rapprochement très élogieux ;o))
Bisous à toi aussi;


clem 25/10/2008 20:00

bonjourcomment vas tu ? est-ce que tu passes bon week end ? fait-il beau chez toi ? ici, beau soleil d'automne.. je te souhaite beau dimanche clem

Russalka 27/10/2008 14:48


Je vais je vais (sourire)
les enfants repartis
la maison à nouveau vide
et le ciel tout gris... Il faut s'habituer, c'est l'hiver qui arrive.
merci Clem de ce gentil coucou;


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook