L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 09:02


Tu haïras celui que tu écoutes
cette haine
encore de l'amour
un port à son visage incliné vers le temps
syllabes grignotées
échouées au fond du puis qui ne cesse jamais
ça se voit ça s'entend le désert de ses pas
l'origine masquée des tempêtes

Si difficile
la distance à poser entre soi et l'autre

on offre une colombe
elle s'en revient

ventre chaud
encombrée de menaces

Si difficile
l'amour ou la haine l'attirance le désir le sommeil parfois
seront sur le chemin de celui qui écoute 

Aimer quand on écoute cela ne se dit pas
ni même se perçoit
cela est
chargé de turbulences
de couleurs ou d'usure
de courbes affamées et d'hivers nus de verbes
aimer
écouter
vivre



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Ecoute...
commenter cet article

commentaires

daniel 08/10/2010 15:28



juste te dire merci pour cette suite de mots, de textes qui font cette délicate tiédeur si nourricière parfois aux creux des solitudes



Russalka 10/10/2010 08:32



Tu sais, parfois j'ai comme tout le monde envie de prendre le large, mais... si nous ne faisons pas en sorte que le web soit autre
chose que de la pub et de la vente, qui le fera à notre place? Contente en tous cas de ta présence, Daniel et que ta solitude ne reste pas trop longtemps ce creux où l'on s'endort d'un sommeil
qui ne répare pas.



Miche 16/09/2010 04:51



Cette écoute professionnelle, où l’on "oublie" d'entendre ce
qui se dit en nous, parle bien de cet étouffement que l’on ressent lorsqu’on s’éloigne de soi.



Russalka 16/09/2010 09:37



Parfois il vaut mieux ne pas trop écouter ce qui se dit en soi, car sinon on n'écoute plus l'autre, ou on lui prête abusivement une
ressemblance avec notre ressenti...



Valentine :0056: 15/09/2010 10:05



C'est très, très dur parfois, l'écoute... Quand l'autre souffre.



Russalka 15/09/2010 16:41



oui, c'est dur, d'où la nécessité en écoute " professionnelle " de maintenir la juste distance, ne pas faire de contre
transfert...



Binh An 15/09/2010 09:57



Beau texte, profond, à lire et relire comme chaque fois. L'écoute est un grand sujet. Plusieurs associations demandent des volontaires pour
un seul rôle : écouter. Mais savoir écouter est un art qui n’est pas donné à tout le monde. Au téléphone, on ne voit pas l’autre visage, et c’est par de très petits mots qu’on montre son
attention. Il faut que l’autre sente l’attention, sans qu’on ait besoin de parler. Plus l’autre parle, plus on réussit, mais tout le monde ne réussit pas, et l’on ne réussit pas à chaque fois.
Quant à l’accompagnement des gens qui vont mourir, il ne s’agit pas d’écoute, car l’autre personne ne peut pas toujours parler. C’est un autre art, il faut s’adapter au niveau de croyance de
l’autre. Il y a de nombreux groupes d’accompagnement chez les bouddhistes (qui croient à la réincarnation). Ce n'est pas la crainte de la mort mais une préparation à la prochaine vie.




Russalka 15/09/2010 16:40



Je ne sais si c'est un art ou une nature . On nait écoutant ou on ne l'est jamais. On peut certes espérer améliorer la technique
d'écoute mais ce ne reste que de la technique. L'empathie ne s'invente pas. Pour autant, écouter c'est aussi se remettre en question sans cesse en tant qu'écoutant et j'en sais quelque chose
étant passé durant quinze années par l'écoute en soins palliatifs. On est seul parfois... Lors de l'accompagnement du mourant, on écoute mais autre chose que la parole: le corps, ses
manifestations de langage muet, le non verbal des postures, de la peau qui se plisse si souffrance ou angoisse, plein de manifestations hors langage. Oui, il faut s'adapter à l'autre, épauler,
c'est le sens même étymologique du verbe accompagner: cheminer avec. Merci Binh An de ce beau retour.



nicolea 02/11/2008 18:50

il arrive parfois qu'à bout de mots on n'ait plus d'autre chemin que le silence ...

Russalka 04/11/2008 12:19


Et il arrive aussi qu'à bout de silence, les mots reviennent (sourire)
je t'embrasse très fort, Nicole


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook