L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 13:23

 

 

Hommage à la rouille et au bois roturier...

 


Leurs muscles n'ont pas besoin de vitamines et autres additifs
pour soutenir la nuit
et offrir à l'errant un abri qui réchauffe
épouse ses morsures à vif sous les haillons


D'ailleurs

Regardez les jardins modernes
leurs bancs se vident à la moindre pluie des peaux qui se promènent
en famille

et leur préfèrent
contre toute attente

le tronc miteux ou la barrière décrépie


Ceux là boivent l'ondée comme une éponge
et si un coup de pied vient écailler l'écorce
si la rouille emiettée verse au terreau sa peine
tout ce dol se referme avec l'aide du temps

Le triomphant vernis laisse une plaie ouverte
sur les pauvres modernes qui n'en voulaient pas tant


Les bancs publics repeints de blanc pour faire joli
sont comme des squelettes à ban donnés au jour
évités des rêveurs, lecteurs, jolies mamans
la giboulée joueuse les transforme en piscines
on ne voit que leurs eaux



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Botanique de l'étymologie
commenter cet article

commentaires

lutin 03/01/2012 10:44


les bancs métalliques ne sont seulement qu'une immense flaque d'eau, ils sont aussi des empêcheurs de sieste, des empêcheurs de baisers puisque maintenant nous les coupons en deux afin de ne pas
y prendre ses aises. Les bancs métalliques ne veulent pas des clochards qui s'y allongent, ils sont le reflet de notre Société.

Russalka 03/01/2012 18:18



 


C'est vrai ce que tu dis, des amis venus fêter la Si Sylvestre chez nous comme chaque année depuis 30 ans ont admiré
nos bancs en bois où l'on peut confortablement s'allonger à deux, se bécoter ;o)) rêver quand les leurs ( en métal) se remplissent de tous côtés d'eau insalubre... Oui, ils reflètent, bien vu
Madame la peintre, l'égoïsme, le refus de vieillir en douceur, la violence imposée au corps... Merci Lutin et bonne année!



Mony 03/01/2012 07:47


Le contact du bois régénère, j'en suis persuadée !

Russalka 03/01/2012 18:16



 


Parfois, je serre dans mes bras un tronc d'arbre, cela me donne de la force, c'est idiot sans doute mais il me semble
recevoir dans mes veines cette force qui remonte de la terre dans la sève... Merci Mony et bises!



Miche 03/01/2012 02:49


Oui, les matériaux nobles sont vivants, même en état de pourrissement.


Plastique et compagnie, nos pollueurs, pour des générations et des générations à
venir.


« A peau névrose » dit, justement, ce qu’il en est.


o)))


 


 

Russalka 03/01/2012 18:02



 


Merci Miche, je déteste le plastique et peux aimer le fer s'il rouille et se défait ( ce qui arrive avec le
temps)



Chez nous nous avons installé deux bancs en bois dans le parc pour rêver à deux le soir, et s'enfuir doucement dans la lumière ou l'ombre.



lutin 08/06/2009 17:03

Une observation qui est aussi mienne, nos bancs ripolin brillent des flaques d'eau et nous devons attendre leur évaporation, alors que le bois brut est en effet une éponge, on peut s'y asseoir, même s'il est encore un peu humide

Russalka 08/06/2009 23:13


Ah si tu savais... Nous avons passé notre dimanche et pour ce qui me concerne toute l'après midi d'aujourd'hui à jardiner et entre
autres nettoyer les marches qui relaient deux niveaux de notre jardin. Elles sont faites de traverses de voies de chemin de fer. Lorsque en contrebas de notre maison la voie ferrée a été modifiée
pour permettre au TGV de passer, nous avons récupéré ces grandes pièces de bois.
Elles boivent la vie et c'est à grand regret que j'en ai oté les petits chênes qui y poussaient et le lierre et les herbes que l'on dit mauvaises.
Oui, nos bancs ripolinés sont tellement plus aimants de nos haltes.
Mille merci Lutin et à, demain, j'aurain un peu plus de temps pour venir vous lire




je viendrai te lire demain avec infini plaisir, merci Lutin


O 06/06/2009 09:15

Nostalgie de la noble et vivante matière

Russalka 07/06/2009 10:19



Hier je nettoyais les marches de l'escalier qui mène au dehors du pré à l'autre partie du jardin, escalier construit avec des travées
de chemins de fer, en bois donc. les petits chênes y avaient pris racine, toutes sortes d'herbes que j'ai arrachées pour enfin obtenir le luisant du bois gorgé d'eau et presque
vivant.
oui, j'aime le bois, sous toutes ses formes.
merci O.



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook