L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 16:13




 

La violence faite aux femmes dans le monde n'est pas majoritairement le fait d'époux jaloux des frasques sexuelles effectives de leur compagnes - comme on pourrait le croire en lisant certains billets très complaisamment orientés - mais le plus souvent de pères, de frères et oncles apeurés de perdre leur virilité dont l'image leur est inculquée par des groupes religieux ou tribaux dont la pérennité des pouvoirs se fonde sur le déni de libertés fondamentales pour les femmes d'accéder:
- à l'éducation
- à la santé
- à la liberté d'expression ou simplement de vivre en paix et au grand jour avec leur corps
- à la liberté de choisir leurs conjoints et que la vie de leurs enfants ne soient pas mise en danger par l'archaïsme ou la violence des hommes qui les gouvernent.
Quelques éléments de réflexion
et surtout de mémoire de celles qui souvent ne seront plus des femmes
pour le restant de leur vie, juste des chiffres, pas de pathos.


 

    En France une femme battue meurt tous les trois jours sous les coups qui lui sont portés par     un proche, et ce tous milieux et âges confondus.



En France, augmentation  en  2008  de 14% des morts violentes au sein du couple par rapport à 2006, selon le dernier rapport de la délégation aux victimes.


En France 30 000  femmes issues de l'immigration sont déjà excisées et 20 000 fillettes menacées de l'être et ce dès la classe de CM2, ramenées au pays pour y subir l'intervention qui se fait au rasoir  ( Source: association pour la protection de l'enfance )

70 000 adolescentes de 10 à 18 ans  menacées de mariage forcé en Ile-de-France et dans 6 départements à forte population immigrée.

Mais en France du moins, n'en déplaise à certaines pseudo-féministes , pouvons-nous nous enorgueillir de l'engagement certes récent mais effectif de nos compagnons masculins et de grands politiques  dans la libération de nos droits.

Qu'en est-il ailleurs?


En Afrique et Moyen Orient, entre 100 et 140 millions  de fillettes et de jeunes femmes ont subi la Mutilation Génitale Féminine (MGF)  dont trois millions par an en Afrique ( source OMS 2006 )

5 000 à 6000 femmes et filles victimes, chaque année, des " crimes d'honneur, souvent pour le déshonneur d'avoir été violées, dont 1 000 pour le seul Pakistan. (source Amnesty international et population data.net )

4 000 000 par an, dans le monde entier, de femmes et de fillettes achetées et vendues à un mari, un proxénète ou un marchand d'esclaves. Sur la prostitution, voir les articles du site Sysiphe


2/3 des 300 millions d'enfants qui n'ont pas accès à l'éducation sont des filles  2/3 des 880 millions d'analphabètes sont des femmes.
( source Unicef 2002  )

100 millions de filles  meurent chaque année du fait d'avortements, d'infanticides ou d'absence de soins en raison de leur sexe .
(source Nos bambins. com  )


La palme de l'infanticide de filles revenant au pays qui a vu naître... Ghandi


220 000 prostitués dont 30% de fillettes en Indonésie (source UNICEF)


22 pays africains et neuf pays asiatiques où le taux de scolarisation des filles est de 80% inférieur à celui des garçons. ( source Unesco )


La régression tragique de la condition féminine dans les pays arabes ( source mediterranéeas.org )





Partager cet article

Repost 0
publié par Russalka - dans planète femme
commenter cet article

commentaires

Claude 10/12/2008 15:48

C'est un sujet où l'on ne reviendra jamais assez, les chiffres sont toujours effrayant. La violence sur les femmes est toujours présente en France, elles ne sont pas suffisamment protégées par les institutions.qu'est-ce qu'une plainte de femme jusqu'à ce qu'elle soit morte.

Russalka 10/12/2008 19:16


les femmes ont si lentement et avec quel courage acquis leur droit de majeures, que les voir encore survivre avec un statut de mineures en bien des lieux du monde
me fait mal, mais c'est un énorme combat, qui incombe aux états. Malheureusement, ce sont les hommes qui en général gouvernent et accorder des droits à leurs compagnes leur est chose difficile,
éprouvante.
Oui, les femmes aussi en France doivent se battre, ma fille en sait quelque chose, elle qui fut agressée et n'a reçu que mépris au poste de police...


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook