L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 08:56


Rouille océane n° 3Ci



Ce qui restait ouvert

Le  coeur presque du bruit
allumant d'autres germes aux battements plus clairs

Le salut par l'absence

l'Après au poids de feu
sur le dernier fuyard

Enfin quand le désert
un navire échoué dans son linge de rouille

Sous nos pas nulle trace

Et nous serions le ciel en plaine au bord de l'eau
l'oiseau
son vol
joyeux sous notre peau





      Après une carrière d'instituteur, notre voisin de la Brède
Erick  Dronnet
se consacre à la Botanique, créant un des sites de flore française  de référence sur la toile.  Ses remarquables travaux et recensements dans le cadre de sociétés savantes n'évincent pas une autre passion:

La photographie .

Ici se poseront des échos en mots
à ses images pleines de poésie.


dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/Prologue_125.mp3&


Jonathan Livingstone le Goéland



 

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Hommages et échos
commenter cet article

commentaires

O. 05/03/2009 11:13

très belle et nostalgique photo, une oeuvre d'art du temps

Russalka 09/03/2009 21:52


Merci O. Pardonne le retard à répondre, de la famille à la maison
tu as raison, cette photo est à multiples niveaux une oeuvre d'art


clem 02/03/2009 21:32

J'avais lu le livre, au moins, une dizaine de fois.. bonne soiréeclemc'est ma signature...  

http://clem28.vip-blog.com/
 
http://www.clementine-severin.com/ .

Russalka 03/03/2009 10:17


Il fait partie des haltes nécessaires pour respirer le grand air du large
et puis je ne sais si tu as vu le film mais... indispensable!


Mony 02/03/2009 21:03

Cette rouille comme du velours par la grâce de tes mots...Et cette musique de Neil Diamond que je fredonne par coeur... que de bons souvenirs pour moi. Merci pour ces liens vers des lieux magiques. Plusieurs vols de grues ont survolé notre village hier après-midi et j'ai pensé à toi. Est-ce les oiseaux que tu as apercus il y a quelques jours ? J'aime l'imaginer et rêver. Mony

Russalka 03/03/2009 10:13


Comme cela me fait plaisir que tu aies aimé ce tout.
Magie de cette photo qui a flashé dans ma tête quand je 'lai vue
magie de cette musique qui a trotté elle aussi dans ma tête écrivant et lisant la photographie
magie du lieu empli de fleurs et de promenades.

Oui, ce sont des grues, très bruyantes car volant à très basse altitude. J'adore ces oiseaux énormes, je les sens joyeux de vivre et de s'en aller où leur boussole intime les porte (sourire)
Bisous ma tendre Mony


Marianne 02/03/2009 16:41

L'image de ces dentelles de rouille où s'accrochent le raffiné tissu de tes mots, suggère une irrésistible échappée sur des plages inspirantes.J'ai apprécié aussi le joli site vers lequel tu nous as guidés. Un vocabulaire à rêver tous ces noms composant la flore !Quant aux photographies de M. E. DRONNET, elles parlent par leur beauté et souvent par leur lumière !

Russalka 03/03/2009 10:10


oui, irrésistible échappée. c'est en fait et tu l's bien senti, une fuite inévitable après la fin d'un monde
la mort ou la renaissance ( les pieds qui ne laissent traces disent la légèreté des êtres enfin dénoués de leur chair et sufisamment vastes pour que sous leur peau, confondue au ciel et à la mer,
volent des oiseaux)
je suis contente que tu sois allée lire ce site, il y a mille choses à y découvrir
et tu as raison, le jargon botaniste est une mine de poésie
merci Marianne du partage;


lutin 02/03/2009 10:58

Une photo merveilleuse accompagnée de ces mots "le linge de rouille" et me voilà happée encore plus par l'image.

Russalka 03/03/2009 10:04


merci Lutin
tu as choisi la phrase qui me plait le plus
et autour de laquelle j'ai drapé les autres


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook