L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 09:00




Non pas la littorine à l'humble robe noire
    un compliment modeste
en ses replis cachés

Non plus la porcelaine aux lèvres closes
estime pure et ronde

Pas plus l'ambrette aux pointes
   curvées que l'on sait
          opportunes courbettes

Mais le rond escobar
qui ne sait arrêter
la pousse de sa coquille
et meurt de platitude
dans sa bave allongé




Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Non pas...
commenter cet article

commentaires

Valentine :0056: 24/01/2012 21:44


NB : comme pour les précédents (car je t'informe que je lis ces textes et les commente en reculant dans le temps ! Si tu regardes leur moment de publication
tu verras que j'ai commencé par aujourd'hui et recule d'un jour petit à petit), je vois que j'avais déjà commenté ce poème autrefois et que tu m'en avais apporté des éclaircissements ; mais je
clique sur "merci de vos commentaires" avant de lire ceux qui s'y trouvent déjà, et donc ne découvre mes réactions et tes réponses précédentes qu'après.

Russalka 25/01/2012 09:35



 


Oui; il est vrai que je remets en lice car j'en profite souvent pour les corriger ( tu connais l'adage, mieux vaut
gommer que rajouter...) Mille merci en tous cas de l'attention que tu portes à ces vieux vieux articles!



Valentine :0056: 24/01/2012 21:41


Ce poème, c'est une énigme ! Il me rappelle les strophes courtes d'Apollinaire pour "le Bestiaire ou le Cortège d'Orphée"... j'ai cherché chaque mot dans le
dictionnaire sur internet car ces coquillages m'étaient tous inconnus (ou du moins leurs noms !), et impossible de trouver "escobar" justement, parce que c'est trop connu comme patronyme : à part
un nougat de Montelimar... ou peut-être l'escarbot ?


Ce jeu sur les mots inconnus est une réussite pour l'oreille et l'imagination...

Russalka 25/01/2012 09:34



 


Et pour cause, l'escobar est le nom que l'on donne à un hypocrite, un flatteur, j'ai joué sur les sonorités voisines
entre escargot et escobar....



clementine 21/09/2010 23:13



bonsoir


Un poème qui est réaliste. pas de flatterie.. c'est en effet le contraire de la vie et de son sens profond.


bonne soirée


clem



Russalka 22/09/2010 09:54



Merci Clem, la sincérité c'est en effet le plus important!



Arnaud 02/12/2009 10:25


Très joli, très imagé.
Je me coucherai un peu moins bête (mais plus escargot) ce soir, et surement que mon oreiller sera mouillé au matin... mimétisme


Russalka 02/12/2009 12:17


(sourire)
ce petit poème ( et cette série d'ailleurs) est occasion de jouer avec les espaces sémantiques
mais aussi de découvrir de nouveaux espaces de la vie
les escargots aux déclinaisons si variées sur terre, mer  et fantaisie (  je pense à l'escargot de l'histoire sans fin ) ont toute mon amitié
alors vraiment contente si ceux-ci vous ont parlé, Arnaud, merci encore...


le bateleur 07/07/2009 19:41

La verve d'un Cyrano au bout de la plumenous voyons la pointe de ta lame fine et vivejouer dans l'airet toucher sans lui faire trop de malla honteuse créature visqueusenon pas par destin mais par choix

Russalka 09/07/2009 10:14


Pauvre créature, moi qui adore les escargots
cela me peine quelque part (sourire)
quoique l'escobar n'en soit pas un
mais c'était trop tentant d'utiliser cette bave ( autrefois antitussive)
pour montrer un comportement

merci à toi Luc et encore Bravo pour LN!


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook