L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 11:14


Chacun de nous espère
un jour toucher la source de tous ses chagrins.
Hélas! nous savons bien que nos pleurs sont des grains.
Ils constellent la Terre
sans nous livrer la clef
de l'abondante sève prompte à nous cercler

Ici une dispute, ailleurs amant jaloux...
Prospères
comme des clous
jamais quiconque arrache ses misères.

Un jour notre Géode refusa
enfin
de porter tout son poids
et celui de nos peines,
émoi gris des dauphins, des hommes, des baleines
ou des fleurs oubliées au modeste parfum.

Réveillez-vous chacun !
Reprenez votre bien!
Sachez-en le pourquoi, le comment et les fins...
Cessez surtout, cessez d'ensemencer
ma peau de vieille femme de vos vies blessées.

Mais dans ce grand bazar
personne ne voulait accepter pour lui-même
les explications bizarres
que donne à qui sait lire une trace de peine.

On appela le vent pour tout éparpiller
il mit le feu aux poudres.

On appela la foudre
elle ne sut que griller
quelques ennuis atteints de son fougueux biseau
et aussi un oiseau.

C'est alors qu'un petit sortit à nuit tombée.
Son vol désordonné semblait dancerie folle
une loupiote frêle à son ventre bombé...
Son nom était luciole.
Elle seule avait compris
qu'on ne peut échapper à ce qui nous a pris
qu'en l'éclairant un peu
mais d'un tout petit feu.

Depuis le ver luisant promène son fanal
sur les chagrins d'un jour abandonnés à terre,
ouvre d'un rai léger le dire de toute chose.
Et le pesant mystère
au lieu de l'écraser retourne au végétal
ou fait jaillir la rose.


Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Les naissances du Monde
commenter cet article

commentaires

Martine 23/09/2009 21:56


J'adore ton autre blog. Une ouverture... Images, demi-teintes.


Russalka 24/09/2009 11:17


merci Martine d'avoir été le regarder


Ut 23/09/2009 12:44


Nous avons tous un petit ver luisant qui nous nettoie le coeur les jours de grandes peurs.
Tu es superbe!
Baisers Viviane.


Russalka 23/09/2009 16:10


C'est moi le petit ver luisant ? (sourire)
alors ... super contente d'éclairer un peu vos jours
et vos nuits.
Merci Ut et baisers aussi


O 21/09/2009 18:43

Oh des vers luisants, c'est si étrange et si rare

Russalka 23/09/2009 15:18


Nous en avons vu pas mal cette année, pas mal d'abeilles aussi ( et de frelons d'Asie (sourire)
merci O, oui, c'est une bestiole étrange au vol bien sympathique.


Valentine 18/09/2009 12:39

Bravo !! Quant à moi, j'ai écrit "les sens", mais c'était une faute de frappe... !!

Russalka 21/09/2009 08:54


je ne l'ai pas vue (sourire)


clementine 17/09/2009 18:52

bonjour,UN poème très imagé. La peine se dilue. Le fardeau est toujours là.. Mais demain, demain, l'espoir.. Je te souhaite une bonne soiréeclem

Russalka 18/09/2009 10:51


Merci Clem
de ce témoignage du côté de l'humain
peut-être devrions nous mieux aimer els luciioles...


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook