L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 00:14




Derrière les portes closes
    que le vent du soir caresse de phrases courtes
  s'éparpille la vieillesse des roses


Tenir serrée  ma peur pour qu’enfin elle se taise
        regarde elle est déjà toute barbouillée de nuit

Calmes les ombres moissonnées

        calme épaisseur du moindre

Lentement
dans les replis du bois
la flamme cherche
 une forme parfaite
 
l'hiver du feu se fait plus clair
       et moins sombre l'hier.





Merci à Jean-Pierre de la lecture musicale et avisée

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages de l'âme
commenter cet article

commentaires

eliquide 10/01/2013 00:45


douce volute telle une gitane image-inné en ebicolore , d'un bleu et d'un blanc, couleurs d'une belle journée d'hiver, pétrifiée je reste à te contempler, toi qui passe et qui se sépare de mois
pour trois saisons à rêver, que l'endormissement et le crépitement m'emporte vers d'autres contrées, dans un silence glacé.

Jipé 04/01/2013 15:23


Je suis un peu comme Ulysse, j'aime particulièrement le vers 4 même si j'aurais peut-être écrit à ta place "Tenir serrée ma peur pour qu'enfin elle se
taise"...


Oui, un bon feu de bois, c'est mieux que la télé car, comme tu le dis si bien, "la flamme cherche une forme parfaite" et se met en phase avec les goublins et
les farfadets.

Russalka 07/01/2013 09:59



Tu as tout à fait raison de faire cette suggestion et je vais corriger derechef! Ah, le feu... pas encore assez froid
chez nous pour allumer de belles flambées mais cela vient, je le sens ;o)) Bises et merci, Monsieur le Goublin de ce partage autour du feu dont tu sais si bien nous conter
l'histoire de la conquête!



ulysse 01/01/2013 10:53


Viviane j'aime particulièrement ce vers "tenir serrée ma peur pour qu'elle se taise!" de même doit on faire pour les angoisses ou les douleurs  qui traversent nos vies parfois...


Et comme il vaut mieux vaut deux fois qu'une  je te souhaite une année 2013 ébouriffante

Russalka 07/01/2013 10:04



Merci Ulysse, je suis déjà mal coiffée en ce moment , alors si l'année m'ébouriffe, ça ne va pas être triste ;o)))
bises et encore une fois tous mes voeux à toi aussi en compagnie de tes pitchouns escaladeurs!



Miche 04/11/2010 06:03



Lol, oui l’hiver apporte la rigueur et la
concision, aller à l’essentiel, aussi tous ces matins de printemps à venir qui sont là, déjà.



Russalka 04/11/2010 11:24



Tu as raison, les potentialités se font déjà sentir dans la terre ( en délogeant par hasard un bulbe de printemps hier, j'ai constaté
qu'il poussait déjà...)



Valentine :0056: 03/11/2010 15:11



Un poème qui évoque vraiment l'hiver, le froid, le recroquevillement...



Russalka 04/11/2010 11:20



Oui, recroquevillement face à ma cheminée qui commence à tourner. mais les jours se suivent et ne se ressemblent pas, certains jours
glacés, d'autres très doux, c'est à n'y rien comprendre... Bises et merci Valentine!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook