L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 00:36

 

 

 

 

 

 

Comme on joue il faudrait
se déprendre de soi
   avec au creux du ventre

        un cri en peinture de pierre
 et dans la gorge
     remontant
        une barque de ciel
   chargée de librement
              aux clairs battements d'ailes

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Lol, oui les autres c'est merveilleux, c'est pourquoi nous les aimons sans les attacher...






Répondre
R


Aimer l'autre libre, y compris de ce que nous leur donnons. Merci Miche!



M


Magie de tes mots ence beau dimanche...


Merci.


 



Répondre
R


Merci Marlou et nous sommes déjà mercredi, le temps passe... j'ai honte ;o))



M


Comme c'est beau...


Se "dépendre de soi" c'est aussi ne plus dépendre des autres


La fin de tous ces conflits qui nous emprisonnent


Il est évident que la poésie tire vers cette juste distance


 


 



Répondre
R


Oui, se déprendre des autres, certains autres seulement (sourire)
car dans l'ensemble les autres... c'est merveilleux!



V


Superbe féerie de mots, tous plus évocateurs les uns que les autres !



Répondre
R


Merci Valentine et désolée du retard, famille jardin etc etc et le blog reste si loin du beau soleil...



J


Cette expression " chargé de librement " me touche beaucoup.

Notre liberté - qui contient celle d'autrui - est en effet une charge qui seule nous élève.

Amitiés,

Joubert



Répondre
R


Ce que vous dites prend d'étranges résonances à la lueur de certains événements récents dans ma vie ;o)) Mille merci
Joubert!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook