L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 09:12




J'aimais ce rude hiver si différent des autres
    son ciel pâle acharné
      le froid qui éteignait les plis de mon jardin

Lorsque le ciel boitait sous les assauts du vent
mes paroles usées ne pesaient plus l'absence
d'aube ni l'or du couchant

        Je ne désirais rien que cet ardent silence
l'abandon qui montait de la blancheur vivante
             un monde pas plus loin que la plus haute branche














Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages de l'âme
commenter cet article

commentaires

clementine 27/02/2010 15:08


Il y a du monde souvent dans les branches d'un arbre. plus qu'on ne le voit et le pense. Je te comprends bien. 
bonne journée
clem 


Russalka 01/03/2010 12:54


Et comme il est triste lorsque, comme ce matin, je d"couvre que mes chats ont tué des oiseaux ...
Sales bêtes!
merci Clem


Vanina 26/02/2010 21:35


Tu en arriverais presque à me faire aimer le froid...
Très beau texte
Sourire
Vanina


Russalka 27/02/2010 14:42


J'étais persuadée que la fille du Nord que tu es aimais ces températures fraîches (sourire)
serais tu du soleil?
Alors je t'en souhaite tout plein et pas trop de vent dans ta région
car cela commence à se lever violemment.
Bises Vanina!


Corinne 26/02/2010 18:01


Belle évocation de cette saison hivernale...Magie et beauté de l'instant qui émerveille par sa blancheur de silence recouvert !


Russalka 27/02/2010 14:36


Ce fut beau n'est ce pas, cet hiver?
Vivent les saisons tranchées, le froid qui guérit la terre de sa vermine avant l'éclosion du printemps
oui, j'aime ce froid silencieux et tout blanc
merci Corinne...


alice 26/02/2010 15:59


J'aime beaucoup le titre "le ciel pâle acharné", l'hiver et la neige majestueux où règne le silence, invite le regard à se poser calmement ici et là, et toi tu lui donnes vie, la nature s'agite,
(éteint), (boite) je crois entendre Vivaldi ! Amitiés


Russalka 27/02/2010 14:33


C'est gentil d'avoir entendu Vivaldi
le mouvement lent du concerto l'Hiver est de mes mouvements lents préférés
contente que ton oreille soit allée jusqu'à ces notes
qui sont tout sauf maussades.
merci Alice


marlou 26/02/2010 13:49


Neige et paix...Il faut en jouir maintenant. On ne sait pas trop de quoi sera fait demain. J'aime la paix de ton poème...


Russalka 27/02/2010 14:30


Et comme ce temps calme enneigé me manque aujourd'hui
alors que souffle un vent à décorner les boeufs comme on dit chez nous ;o)
Merci Marlou


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook