L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 17:20


DSCN4926


L'église où nous nous rendons tôt ce matin là est fermée à double tour. Il pleut une petite pluie fine et insinuante. Elle ne nous dissuadera pas de faire le tour de cet édifice du XIIème siècle dont les pierres de taille rose furent maçonnées en souvenir de l'apparition de la Vierge à une bergère.
Souvent remaniée, l'église conserve quelques beaux vestiges  extérieurs qui satisferont notre goût pour les vieux temples.
Ci-dessous un chapiteau de facture primitive et cependant très expressive:

santa-maria-de-tres-fuentes1.jpg

Les colonnettes et la décoration qui encadrent les ouvertures sont légères et finement réalisées.  Les petits chapiteaux mettent en scène des  poules, symboles de la fécondité :



santa-maria-de-tres-fuentes2.jpg

Les voici de plus près:

santa-maria-de-tres-fuentes3-copie-1.jpg
Ici une bête ailée ( un dragon?)  semble s'apprêter à dévorer un lion. La scène renvoie naturellement au Roman Arthurien Yvain mais aussi à toute l'iconographie de l'époque qui représentait le Mal sous les traits d'un serpent ailé et le Bien sous ceux d'un Lion.



santa-maria-de-tres-fuentes-4.jpg

Mais ce n'est pas tant pour le monument que nous sommes venus que pour la colline à laquelle elle s'adosse...
Celle-ci est couverte, que dis-je, constellée d'orchidées autochtones toutes plus belles et vaillantes les unes que les autres sous le crachin qui, ainsi en avons nous décidé, ne nous découragera pas d'escalader le lieu!!


Nous croiserons dans un joli désordre, sur des plates bandes herbeuses épargnées par les ruminants:

l'Ophrys Riojana:


ophrys-riojana.jpg



L'Ophrys arnoldii:


ophrys-arnoldii.jpg



La Serapias lengua qui pousse aussi chez nous:


serapias-lengua.jpg


Le délicieux Ophrys scolopax corbariensi qui semble nous toiser sous ses gros sourcils:


ophrys-scolopax-corbariensis.jpg



  L'Ophrys castellana

castellana.jpg



La belle, merveilleuse ( c'est ma préférée) Ophrys aveyronensis aux si délicates nuances:

oprhys-aveyronensis.jpg



La délicate Ophrys ficalhoana

ficalhoana-en-groupe.jpg


ficalhoana-copie-2.jpg


fiacaloana.jpg

Ophrys lutea, jaune comme son nom l'indique et au masque sévère sous un chapeau léger:

ophrys-lutea.jpg




Une Ficalhoana hypochrome

DSCN4918

ficalhoana-hypochrome.jpg



L'Orchis mascula, si féminine dans les rares rayons de soleil qui perçaient la grisaille:

mascula.jpg


La belle Ophrys pasionis qui semble danser avec sa coiffe d'antan et son joli jabot:



pasionis.jpg


DSCN4977.jpg
  Et puis une plante étrange et belle, la jusquiame:


DSCN4905.jpg
Merci pour son aide précieuse à notre cher ami et guide Jean-Claude Delorge,
qui m'a aidé à débroussailler la multitude de fleurs si ressemblantes proposées dans les sites et ouvrages, et dont la différence tient à... très très peu!





Partager cet article

Repost 0

commentaires

agnès 25/10/2012 09:34


C'est magnifique, Viviane ! Je me suis surprise à longuement rêver.... j'aime les orchidées sauvages et la pierre. Beaucoup.


Je t'embrasse.

Russalka 26/10/2012 09:47



Merci ma chère Agnès, il me faudrait trouver le temps de continuer cette série mais je m"éloigne chaque jour davantage
de l'internet au profit de mes proches, la vraie vie et mon jardin...
Bisous!



corinne 18/09/2012 23:34


Ce lieu me semble bien préservé et c'est tant mieux ; cette pittoresque église s'entoure de somptueuses beautés végétales...Quelle diversité dans ces orchidées ! Il est vrai qu' ophrys
aveyronensis est très belle, mais je suis également sensible à ficalhoana hypochrome (j'y vois un ange !) Vous avez dû vous régaler et Jean-claude Delorge est le meilleur guide en la matière, il
est vrai ! Bises Viviane

Russalka 19/09/2012 20:52



Nous étions seuls. Sous une bruine très fine mais pas désagréable et dans une terre très très pauvre quoique un peu
argileuse. Les vaches à l'étage au-dessus :o) ce qui ne me rassurait guère.
On peut rêver à l'infini devant des orchidées, ces fleurs s'y prêtent avec un art certain.


Merci des compliments que je fais suivre et bises!



Joubert 18/09/2012 09:23


La beauté et la variété de ces " simples fleurs des champs " m'émerveillent.

Bravo aux photographes, Viviane. Et merci de nous offrir ces voyages en différé.

Amitiés,

Joubert

Russalka 19/09/2012 20:50



J'ai le sentimlent que l'orchidée est un cosmos en soi...
Je transmets les compliments à Michel et Jean-Claude car cet article leur doit beaucoup à tous deux;o) Mille merci Joubert...



aimela 18/09/2012 08:47


Elles sont jolies ces orchidées, elles plairaient à mon dernier fils dont c'est sa passion , moi ce sont les  sculptures  qui me ravissent , la première surtout

Russalka 19/09/2012 20:49



Super contente pour ton fils car rechercher des orchidées sauvages et autochtones, c'est un plaisir quasiment sans
fin...Le nez collé au sol et la joie immense de  découvrir ces merveilles minuscules souvent plus petites que l'ongle de l'auriculaire..  Une activité passionnée et pourtant très
équilibrante pour l'âme. Mille merci Aimela.



Valentine :0056: 17/09/2012 21:49


Magnifiques, ces fleurs, et mes félicitations pour les avoir trouvées et détaillées ainsi ! Elles n'ont d'égales que les sculptures superbes sur chapiteaux
que tu nous montres juste au-dessus... Cela va bien ensemble, en plus...

Russalka 19/09/2012 20:37



Oui, lorsque les oeuvres s'inscrivent avec un tel respect dans un environnement de nature, avec une telle envie de
reprosuire les couleurs et les formes, l'harmonie, la symbiose sont tels que l'on ne peut qu'être touché. Mille merci Valentine!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook