L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 12:50

éIle-de-brehat.jpg


                                               Ici l'herbe rase et jaunie
                        était un écrin aux fleurs sauvages

                      rien de construit
                                       rien de voulu

                           le ciel encombré de nuages
          allant venant au gré du vent
                  la beauté sans apprêt des façades anciennes
                  maisons ou  falaises habitées nous ne savions
                                       tout était doux et uni

                        Et nous marchions sans but précis
             présents d'une toute autre présence
dévêtus de nos rêves ou bien rêves nous-mêmes
                      dans cette beauté

            Simple
                                              Presque scandaleuse

                                    






Ile-de-brehat.jpg






Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Mystérieuse Bretagne
commenter cet article

commentaires

corinne 21/03/2012 23:40


Les paysages bretons captivent le regard et laissent des souvenirs impérissables...Flaner dans ce décor enchanteur de l'île de Bréhat et s'imprégner des splendeurs environnantes a dû être un
véritable délice ! Et comme je comprends cet amour pour la bretagne, elle me fascine également ! Rien ne semble venir perturber la quiétude et la beauté des lieux !


Merci de ce partage de ressentis Viviane...

Russalka 25/03/2012 14:40



 


Ce sont des lieux hors du temps et c'est, finalement,  ce qui me fascine, moi qui suis de plus en plus
malheureuse des temporalités auxquelles nous soumet notre civilisation du " tout tout de suite"...


 


Bisous Corinne et mille merci!



tonton m 17/03/2012 22:49


Ha la Bretagne sauvage et mystérieuse, chaque fois que j'y retourne je ressens une présence comme mystique... et pourtant je ne suis pas croyant mais son climat , ses paysages, son vent, ses
côtes découpées, ses iles où l'on est coupé de tout ( j'adore Ouessant par exemple ) font que l'on se sent transporté et à la fois serein, on est bien enraciné sur cette terre, bref , je l'aime,
merci pour ce beau poême.

Russalka 21/03/2012 17:11



 


Merci à vous, nous aussi en Bretagne nous sentons une force qui n'est pas que tellurique...Nous avons du mal à nous en
déraciner!



aimela 16/03/2012 18:14


excuse pour mes retards  , je suis très occupée de plus le printemps m'apporte une fatigue  plus qu'habituélle  . Je ne suis jamais allée sur l'île  Brehat , encore un voyage à déposer dans mes rêves impossibles, heureusement que tu m'en montres un petit bout  

Russalka 17/03/2012 09:57



 


Je te comprends, Aimela, moi aussi suis très occupée, dans mon jardin, mais cela va se calmer... j'ai calculé que en
deux ans ( j'ai commencer à travailler ce qui était au départ une friche et une ronceraie) le 10 mai 2010. En mai prochain, ce fera donc deux ans. A raison de quelques huit heures par jour en
toutes saisons... Si on tient compte de quelques jours d'intempéries et de s journées plus courtes en hiver, j'y aurai consacré quelques 4000 heures de mon temps!!!  Tout est en place, comme
je le souhaitais, partout, ne reste plus qu'à attendre que le jardin se pose, prospère. je devrais donc avoir moins de travail mais... me connaissant je sais toujours m'en trouver du suppléme,nt
;o))) Bises et merci de ton voyage dans cette île délicieuse...



Miche 15/03/2012 04:43


... oui, parfois c'est si intense, cette simplicité, de joie, de partage ...


On ressent tout ça dans ton billet !


 

Russalka 17/03/2012 09:48



 


Et cela se passe souvent de paroles, cela se vit dans le complet silence !!! Merci Miche ;o)



Valentine :0056: 13/03/2012 22:09


  Scandaleuse ? Oui, je comprends bien ce que tu veux dire... C'est que vous
avez dû y aller hors saison à un moment particulièrement paisible et en même temps un peu terne. Moi j'y suis toujours allée en plein été avec un soleil rutilant, au point que je m'étonnais du
microclimat local, tant on se sentait soudain au pays des fleurs et de la mer bleue ; de plus il y avait toujours du monde, c'était animé, les roches étaient blondes et chaudes. Vu ainsi il y a
un côté mélancolique qui est somme toute bien breton.

Viviane 14/03/2012 18:00



 


Paisible et pas terne, du tout, au contraire, et le scandale était justement là, dans cette beauté si simple, un peu
farouche, un peu sage, ces couleurs si chaleureuses. Oui, nous y allons hors saison pour le calme et le silence, nous détestons la foule. Mais comme tu dis, il y a une forme de mélancolie en
bretagne, sans doute l'omni présence muette (et qui n'en pense aps moins de nous, les humains) des pierres sous toutes leurs formes... Bises et merci!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook