L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 08:41





C'est bien cela qui s'abolit

    l'ultime frontière
       ce livre de pores et de sueur qui fait obstacle au monde
  et n'aspire souvent qu'à la blessure à l'écorchure ou à l'épine
              pour se laisser couler au dehors

  C'est bien cela qui se dissipe
            lorsque je redeviens musique
 et pourtant je ne bouge pas
               le voyage ne me déplace pas
    je ne suis plus que texture sonore
  transparence
               présence
nom: corps




Serge Rachmaninoff, Prélude opus 32 N° 5


dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/7_Musique_XIXeme_siecle_et_moderne/Rachmaninoff/05_Moderato_1.mp3&




Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Miche 10/05/2012 15:50


Tous ces mots que je lis ce soir... si justes !


Merci à toi


 

Russalka 14/05/2012 08:57



 


Merci Miche, plus trop le temps ni l'envie d'écrire, je l'avoue, sans doute depuis tant d'années ( huit) consacrées au
blog une envie de break salutaire, alors je reposte de vieux textes...



Valentine :0056: 18/09/2011 10:06



C'est Grimaud que tu as mise en dernier sur le n°2 op.23 ? Hier j'ai cru que c'était Ashkenazy... Mais ce matin je viens réécouter tout cela et me pose la question.
En tous cas c'est d'une puissance musculaire digne d'un champion de tennis ! ... Et il est possible que cela corresponde à la partition, car elle apparaît
intégralement ici.


... J'avoue qu'il ne faut pas l'écouter dix fois à la suite, car ça devient fatigant : le passage central est trop court, le reste domine.



Russalka 19/09/2011 09:01



 


C'est Ashkenazy, que 'jadore pour sa fulgurance, Grimaud le joue brutal dans les accords et c'est dommage... car le
reste du disque est somptueux!



Valentine :0056: 17/09/2011 23:57



... J'ai enregistré ma cassette, mais le son est très détérioré. J'ai cherché sur internet et trouvé mille enregistrements vidéo, parmi lesquels celui de
Richter me plaît assez, mais pas tellement les autres... Je pense cependant que si l'interprétation d'Hélène Grimaud te paraît non convaincante, on ne peut guère faire mieux ? Mais j'ai trouvé
tout de même l'interprétation de Berman à télécharger sur Virgin Mega ! Cependant je ne peux pas te la mettre dans la fenêtre de commentaire car il n'y a pas d'html. Archive-host (peut-être parce
que j'y suis en gratuit) me le refuse, et il n'y a pas de lecteur dans les fichiers d'OB ; je n'ai donc que la possibilité de l'ajouter à mon dernier article - un peu passe-partout -, celui de
vendredi... Je t'invite à aller l'y écouter...


 



Russalka 19/09/2011 08:52



 


D'accord, je vais y aller , merci du mal que tu t'es donné!
...
Je viens d'écouter, c'est en effet très beau, ce qui meplait le plus est l'absence de brutalité dans l'attaque des accords.



Valentine :0056: 17/09/2011 22:06



(Réponse à ta dernière réponse sur l'op.23n°2 ) : c'est fou comme une interprétation peut faire changer les choses !! Moi aussi je n'aime pas ce prélude
interprété par le X de deezer ("various artists") ; mais par Lazar Berman c'est une splendeur. Il faut que je l'enregistre en mp3 pour te faire entendre ça (je vais tâcher de le faire ce
soir).


J'écoute (dans une autre fenêtre) les deux préludes que tu m'offres ; oui, le premier n'est pas mal, je le connaissais. Quant au second, je l'ai trop entendu
à travers le film de Lelouch "Partir Revenir", et j'en suis venue à ne plus le supporter... Mais j'avoue qu'Ashkenazy le revisite à un point qui me ravit. Il sait y apporter des nuances et un
mouvement qui le rendent supportable, alors que ce qui ne va pas, c'est quand il est joué de façon obstinément répétitive. Là, ça respire ! Ca vibre, c'est vivant; bravo.



Russalka 19/09/2011 08:46



 


Merci à toi de les avoir écoutés, c'est vrai que à trop entendre une oeuvre associée à un contexte donné, on s'en
lasse.



Valentine :0056: 16/09/2011 21:40



  mais je n'aime pas l'interprétation : trop clinquant, alors que moi je l'ai entendu splendidement parnassien,
enguirlandé, contemplatif, enfin.... autre chose.



Russalka 17/09/2011 21:11



 


Je comprends ce que tu veux dire, c'est en effet ce que 'j'aurais attendu...



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook