L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 07:26




Dans mon coeur je crie " Ohé ! "


Surtout pas de réponse

il faut que la corde se tende
jusqu'à l'usure
vers la rumeur qui monte.

Me poser un instant
et contempler
sans plus bouger
ce qui fut arraché au hasard pour ensemencer ce lieu si pauvre
tout plein de sable et de railleries
où glissent en silence les années et la pluie

Il  est temps
de chasser de mes paumes les taches de l'euphorbe

et poser sous l'ombraie mes chagrins éblouis
puis
lentement

prendre la saison par sa tige





Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Chemins de solitude
commenter cet article

commentaires

Victordali 22/03/2011 19:23



Prendre la saison pas tige...


Voillà une belle pensée pour ce nouveau printemps.


Merci.



Russalka 23/03/2011 09:57



Merci à vous Victordali, je file au jardin saisir les tiges qui se prononcent
après quasiment deux heures pour répondre à quelques commentaires tant ma connection est mauvaise!



lutin 22/03/2011 10:16



grandir en même temps que la tige, attirée vers le soleil elle se dresse alors faisons de même



Russalka 23/03/2011 09:56



Et c'est ce que je fais chaque jour, hélas du mal à outrepasser mon mètre 56 ;o) Merci Lutin!



Miche 22/03/2011 05:49



Cela est si rare..., que les mots le plus souvent font barrière


Quand ils emportent le souffle...


Merci à vous.


 


 



Russalka 23/03/2011 09:54



Merci à vous Miche d'avoir entendu le souffle passer... 



Valentine :0056: 21/03/2011 22:38



Très beau... Il y a tout un mouvement, un ressenti que l'on suit avec toi jusqu'à ce moment en suspens, à la fin... Ce n'est pas seulement un texte, c'est aussi une
respiration, une mélodie.



Russalka 23/03/2011 09:35



Merci Valentine, c'est ma pause au jardin après des heures et des heures de travaux ingrats mais nécessaires qui construisent peu à
peu l'espace...



Marianne 21/03/2011 20:15



grâce à toi, je viens d'apprendre ce qu'était l'euphorbe !


Elle est très jolie cette expression "chagrins éblouis".


J'ai l'impression en lisant ce poème d'entendre ton pas dans ton jardin.  :-)


Je t'embrasse doucement



Russalka 23/03/2011 09:29



Trois fois que je tente de te répondre, ma connection est de plus en plus dissuasive de se mettre devant l'ordinateur ;o(( il me faut
dix minutes pour ouvrir chaque page!
Les euphorbes sont des plantes étonnantes, je 'naime pas du tout les euphorbes sauvages, celles qui ont un feuillage et des fleurs vert anis, (une couleur détestée).
Par contre, quand j'aurai vu le résultat des volumes de plantations sur mon talus, je planterai peut-être celle-ci dont les feuillages glauques ( bleutés) me plaisent infiniment. Mais également de
l'ail d'ornement et des
cardons pour structurer le tout.
Bisous Marianne et merci!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook