L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 08:48
">Ici votre article




chevrreuil-1.jpg


Rentrant hier d'une promenade dans un des petits bois tout proches de chez nous, une délicieuse rencontre.
Tranquillement couché sur l'herbe,
il n'a pas semblé s'émouvoir de notre présence.
Il nous a fallu nous agiter un peu pour le déloger de sa sieste
et filmer ce moment rare où les bêtes
se laissent approcher par l'homme
en pleine lumière...




chevreuil 2


chevreuil-3.jpg

Le terre-plein sur lequel il ruminait se trouve en contrebas de l'autoroute
d'où le bruit de fond assez pénible des vidéos qui suivent.
Ses doubles bois indiquent un jeune mâle.

Lecture de la vidéo ici si le fichier ci-dessous ne s'ouvre pas chez vous.


 
            
                    


Idem pour la seconde vidéo qui le voit s'enfuir. Lien ici.



            
                 



Il a traversé calmement la route à 20 mètres de nous
comme savent le faire ces rois qui ne craignent ni la nuit
ni la route.
Délicieuse rencontre.


DSCN2359.jpg


Cadeau, un poème de Ronsard offert hier par Jean-Pierre en illustration de cet article, merci à toi...


Comme un Chevreuil, quand le printemps détruit
L’oiseux cristal de la morne gelée,
Pour mieux brouter l’herbette emmiellée

Hors de son bois avec l’Aube s’enfuit,

Et seul, et sûr, loin de chien et de bruit,
Or’ sur un mont, or’ dans une vallée,
Or’ près d’une onde à l’écart recelée,
Libre folâtre où son pied le conduit :

De rets ni d’arc sa liberté n’a crainte,
Sinon alors que sa vie est atteinte,
D’un trait meurtrier empourpré de son sang :

Ainsi j’allais sans espoir de dommage,
Le jour qu’un œil sur l’avril de mon âge
Tira d’un coup mille traits dans mon flanc."








Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Belles photos de Michel
commenter cet article

commentaires

Corinne 12/05/2010 00:03



Une belle capture photographique et de doux instants que tu nous donnes à partager !


Mes enfants auraient été ravis de voir ce magnifique animal !


Bonne soirée...



Russalka 12/05/2010 10:03



Comme je te comprends, pour nous c'est un émerveillement, alors pour des enfants... Il est tout près de Toulenne, tout juste à côté de
la sortie de l'autoroute, très précisément là où nous étions allés chercher des mûres . Bises Corinne et à demain!



Merlin 11/05/2010 21:22



Ton chevreuil était un brocard !je pense) mais j'imagine que personne n'aurait envie de le ... brocarder. Ce qui m'étonne le plus, c'est ce temps de réaction à se lever car il paraît vigoureux et
en pleine forme musculaire. Sans doute ne craignait-il pas les chasseurs de beauté ?



Russalka 12/05/2010 09:58



Coucou Merlin! Quelle joie de te retrouver!
Je ne connais pas trop les étapes successives de la maturation du chevreuil, mais ses cornes très visibles m'ont incitée à la timidité, d'où les trois injonctions de Michel de sortir de la
voiture: j'ai réellement hésité, sachant les possibles coups de cornes de la bête.
J'aurais été brancardée
si je l'avais brocardé ;o)
Il ne craignait rien. Le petit pré où il se tenait est à proximité à la fois d'un petit bois et de quelques maisons où il est allé se cacher, entre deux haies, comme un habitué des lieux. Nous en
voyons de plus en plus souvent et de plus en plus proches. Il arrive même l'hiver que certains viennent boire dans mon jardin dans une réserve d'eau de pluie contre le mur. Te dire s'ils ne sont
pas farouches. Bises et mille merci de la visite.



Marianne 11/05/2010 13:47



Tristesse à la maison à propos d'un chevreuil il y a une quinzaine de jours. Ma fille et son ami qui conduisait ont subi le choc sans pouvoir éviter l'animal qui s'est jeté sur le capot de la
voiture. Ma fille grande amie des animaux en est rentrée si bouleversée qu'elle en a rendu. Elle était restée près de l'animal blessé pendant 20 minutes à le caresser pendant que les autres
essayaient de trouver un garde-chasse ou un gendarme pour les aider. Personne n'a pu venir. L'animal s'est relevé et est parti en boîtant.


J'aurai tant préféré que mon enfant vive une aussi belle rencontre que celle que tu as vécue là. Magique et enchanteresse.



Russalka 12/05/2010 09:54



Hélas ce genre d'accident arrive aussi, très souvent chez nous car les chevreuils sont en surppopulation et traversent un peu
n'importe où. Le plus souvent ils y restent, rares sont ceux qui en réchappent et comme je comprends la tristesse de ta fille: il se passe tant dans le regard d'un animal blessé... cela nous
renvoie à nous mêmes.
L'important est qu'il se soit relevé, il pansera ses plaies tout seul, comme font les animaux se fiant à leur Nature.


Bises Marianne et merci du témoignage vivant.



O 11/05/2010 09:36



J'ai fait il y a très longtemps une rencontre presque identique.


Un chevreuil dans un champs. J'ai arrêté la voiture, nous nus sommes regardés longtemps, puis il est parti calmement.


 


Je ne l'oublierai jamais



Russalka 12/05/2010 09:49



Je suis persuadée qu'entre ces grands animaux des bois et l'homme passe un fluide particulier
tu as su en tous cas le vivre
et cela est beau.
Merci O.



Lélio 10/05/2010 19:44



Merci de partager ainsi la merveilleuse simplicité de cette rencontre, qu'on pourrait croire échappée d'un roman d'André Dhotel



Russalka 12/05/2010 09:47



C'est vrai ce que tu dis,
et pas si rare finalement dans nos contrées
comme quoi, le merveilleux est de tous les jours
pour peu qu'on sache prendre le temps de le saisir quand il se présente
merci Lélio !



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook