L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 18:54



Le vent où vivent les oiseaux
      m'apporte le lointain mûrissement des rêves
  sur mes joues s'attardent ses confidences
          peut-être cherche-t-il la clef de ce qui me trouble ?

Il s'est vêtu d'un froid
            qui a duré ailleurs
 au vrai pays des vignes noires
      peut-être cherche-t-il ici ces histoires d' il y a longtemps
             qu'ouvrent d'un mot les enfants?


Le vent où vivent les oiseaux
       se serre au bord de mes couleurs
    l'ai-je bien entendu chanter le mot " répit "?

Ou dois-je continuer à accueillir la blancheur éclatante
        du moindre bruit?





Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages de l'âme
commenter cet article

commentaires

marlou 07/09/2011 07:54



Tes poèmes sont une âme... Les diffuser davantage ?


Amitiés



Russalka 07/09/2011 08:47



 


En tous cas, pas sur la toile, le seul lieu où je veux les y voir est MON blog ;o)) POur la version papier, j'y
travaille mais tant et tant d'autres choses à faire dans la vraie vie que cela reste assez secondaire... Merci Marlou!



lutin 06/09/2011 23:14



deux niveaux dans cette lecture, ce vent si merveilleux pour les oiseaux et en même temps quelque chose de plus personnel, ce vent qui nous prend en écharpe qu'on le veuille ou non, c'est ainsi
que j'ai lu.



Russalka 07/09/2011 08:51



 


Oui, ce vent qui nous protège, nous emporte, nous cajole, nous parle. Tu as bien lu , comme souvent, Lutin!
Merci à toi de cette écoute du vent...



Valentine :0056: 06/09/2011 22:48



Comme tu sais évoquer la nature jusqu'en ses moindres ressentis ! C'est de la peinture sensitive autant que visuelle... Magnifique poésie...



Russalka 07/09/2011 08:52



 


Sensitive est un mot qui me plait ;o)) mille merci Valentine!
Je reviendrai te lire
ce soir
ou demain
car du travail m'espoire
au jardin ;o))



Rébecca 06/09/2011 14:16



J'aime ce poème où l'on sent toute la profondeur du temps qui passe : le passé qui chuchote ses souvenirs, l'espoir d'un avenir paisible et le mystère du présent. Il y a les contours d'un visage,
d'une âme, à peine esquissée, juste assez pour nous laisser nous identifier à elle...



Russalka 07/09/2011 08:53



 


C'est un peu le travail du poète... je crois: écrire pour que chacun se reconnaisse et fasse venir au monde ses
propres mots. Merci beaucoup Rebecca!



juliette 06/09/2011 11:11



Ici ils sont partis avec le vent


¨plus de pépiements dans les nids


 


Bises



Russalka 07/09/2011 08:56



 


Ah... pas encore vu de vols serrés passer chez nous, et c'est heureux car l'automne s'annonce doux et fleuri, j'ai
envie de voir se prolonger un peu les couleurs de mon jardin ;o)) Merci Juliette!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook