L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 07:38




La terre est devenue rêche

     je n'y sens plus l'espoir des mois passés
 lorsque se préparaient au loin les pluies qui bêchent
          je n'entends plus que la mélodie
  des petites choses blessées.

Derrière chez nous
       un chemin simple s'adosse aux herbes des maisons
  qui poussent toutes droites
et drues contre les grilles

Je le guidais souvent en arrachant certaines de ses mauvaises graines
    heureuses de me défier elles repoussaient plus haut

Parfois l'ombre d'un peu de peur
   m'y offrait un abri
        et lorsque je cueillais les blanches pierres
  pour les poser le long de mon sentier fleuri
leur grain râpeux disait:

"Qui es-tu pour prétendre
   quand la lenteur des fleurs déchire ma lenteur? "

Ces mots me tissaient.


Aujourd'hui la lumière, le silence, l'herbe jaunie et rase 
effleurent mes souvenirs
et rien ne se déchire
et rien ne se prétend...


                        Laissons l'hiver venir.




Nigels Kennedy interprète le troisième mouvement de l'Été de Vivaldi

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/4_Musique_Baroque/Vivaldi/09_The_Four_Seasons_Concerto_No_2_in_G_Minor_LEstate_Summer_RV_315_Op_8_No_2__III_Presto.mp3&


Puis le deuxième mouvement de l'Hiver de Vivaldi



dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/4_Musique_Baroque/Vivaldi/14_The_Four_Seasons_Concerto_No_4_in_F_Minor_LInverno_Winter_RV_297_Op_8_No_4__II_Largo.mp3&



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Chemins de solitude
commenter cet article

commentaires

ulysse 08/07/2011 09:53



Viviane je reprends tes deux derniers vers "Rien ne se déchire, rien ne se prétend" car aussi vieux que nous vivons tout garde son mystère....



Russalka 11/07/2011 21:49



 


Comme toi, suis certaine que cet attrait pour l'insondable nous garde vivant... longtemps.Mille merci
Ulysse!



alice 23/10/2010 11:48



Merci pour cette découverte de Nigels Kennedy, dont l'interprétation dynamique et nerveuse de Vivaldi pour qui j'ai une passion (tardive :-)  offre des instants de félicité. 
Magie  mystérieuse d'une musique ou des mots qui entrent en nous.


Il semble que "rien ne se prétend" pourrait se lire comme "je n'attends rien du temps" et donc je suis présente à tout instant, et peut goûter à ce bel automne et toutes les saisons. Laissons les
idées tristes s'envoler. Amitiés



Russalka 23/10/2010 13:43



Tu as raison, comme souvent. J'essaie en ces temps de ralentissement des choses de la Vie de saisir l'instant qui passe, ses saveurs
ses musiques. Aujourd'hui il fait doux, les enfants sont en partie à la maison, tout va un peu mieux... Merci Alice!



Aralf 21/10/2010 16:27



C'est parce que l'hiver existe que le printemps pourra revenir et reverdir les chemins de graines et d'herbes pas si "mauvaises" que cela ! Le changement inéluctable des saisons nous appelle à
beaucoup de modestie... Un très bel écrit


Aralf


http://les-jardins-d-aralf.over-blog.fr/



Russalka 23/10/2010 13:29



C'est vrai ce que vous dites. Je regarde les dernières fleurs tenter leur dernière carte et cela m'émeut. Merci Aralf ( vous pouvez
mettre en lien dans la fenêtre de commentaire celui qui mène à votre blog)( rectification: il s'y trouve!)



ulysse 21/10/2010 10:52



Aider un chemin à garder son chemin...Viviane quelle noble initiative !



Russalka 23/10/2010 13:23



C'est une remarque délicieuse, Ulysse, de la part de quelqu'un qui aime les chemins d'un amour un peu  fou et totalement
connaisseur ;o))



Binh An 21/10/2010 08:46



Délicieuse promenade, avec tant de complicités



Russalka 21/10/2010 08:49



Merci Binhan, il est vrai que ma complicité avec les pierres ne désempare pas (sourire)



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook