L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 13:29



Douceur
l'enfant au beau corsage

   Douceur est entrée chez moi

Il y a quelques jours déjà
je m' exerçais à mille fatigues
il est vaste le domaine de l'orgueil!

Je m'exerçais et ne sentais plus rien
même un serpent ondulant sur mon pied n'éveillait plus ma crainte
le sommeil était blanc et la rage en ciseaux

C'est le moment que choisit Douceur
l'enfant au beau corsage
pour entrer chez moi


Tant de puissance dans sa légèreté

tant de beauté dans le geste qui frôle
cela m'a ralentie comme une rame sait
poser la barque au mort qui l'attendait

         
Douceur...
et dire qu'il suffirait de dévêtir son nom d'une seule lettre
et l'habiller d'une aile
pour que son vol soit lourd et noir





Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Botanique de l'étymologie
commenter cet article

commentaires

Marianne 17/08/2011 10:17



je sais ce que l'on ressent en situation de chômage. J'en suis à mon 3e déjà en 5 ans. Il est important de se trouver des occupations pour garder le moral.


On s'applique à faire des lettres de motivation mais à l'autre bout aucun employeur, aucune réponse. A se demander où est passée la politesse, voire à s'interroger sur l'authenticité de ces
annonces.


De plus, ma fille finit son apprentissage fin de ce mois... A son tour, elle sera sur le marché.


Bon courage pour les recherches !  Bisous solidaires !


 



Russalka 17/08/2011 22:41



 


Comme ce que tu me dis me touche... Bruno revient souvent enthousiaste d'entretiens avec des gars qui de toute
évidence sont formatés à laisser de l'espérance. C'est au final assez écoeurant...
Et les soucis que l'on se fait pour soi, on les décuple pour ses enfants. Donc... je comprends. Bises affectueuses à toi et bon bon courage!!!



Marianne 14/08/2011 11:07



D'abord, je pensais à un bébé. Il fallut les derniers vers pour réviser cette première idée.


Un rosier inerme. J'en ai vu de beaux sur le net.


J'aime beaucoup les lignes que tu nous offres. Il y a quelque chose d'apaisé qui se transmet dans le silence de la lecture. L'évocation est belle.


Que Douceur continue de planer sur tes heures.


Bisous



Russalka 17/08/2011 09:21



 


En fait, ce qui est apparu c'est le lacher prise après des semaines et semaines de tensions telles que j'en suis
tombée très malade... Merci Marianne de ce voeu que le temps réalisera... Le chômage d'un enfant, c'est aussi dur pour les proches que pour lui...



Nath 14/08/2011 09:11



Oh Viviane, comme c'est tendre et comme je suis toujours surprise de ces effluves invisibles qui unissent les âmes...hier soir, je pensais à ces deux mots : douceur et douleur, et je me disais
qu'il suffisait d'arracher l'aile du deuxième pour que viennent les étamines de l'autre...tu vois, c'est étonnant...



Russalka 17/08/2011 09:15



 


Je crois infiniment à ces chemins qu'emprunte la pensée dans l'éther permettant de faire se rejoindre des âmes...
Mille merci Nath de cette connivence ;o))



Miche 14/08/2011 08:01



Comme c'est beau Viviane !!!


Beau dimanche à toi.


 



Russalka 14/08/2011 09:21



 


Merci Miche, bon dimanche aussi, ici il pleut! Je vais en profiter pour nettoyer ce que je n'ai pu faire tout ce mois
et demi passé, pour cause de famille.



Myrddin 13/08/2011 09:34



Je reviens souvent te lire, Viviane. La douceur est ce qui nous manque. Tu le dis si joliment.

Tu sais que le forum du Modem est toujours actif. Allez, viens!
http://bayrou-modem.exprimetoi.net/

Bises amicales de ton vieux chevalier blanc



Russalka 14/08/2011 09:19



 


Merci Myrddin, mais tu sais, la politique et moi ;o)) c'est bien fini....



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook