L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 07:34




Non! Je ne renoncerai pas aux cueillettes

spontanées que m'offre la nature
pour effeuiller la pâquerette
des souvenirs qu'emmure
inconsciente ma tête

Je sais bien qu'il s'y cache entre les plis froncés
pléthore de fragments et pièces à ouvrir
elles ont un goût de renfermé
entre toutes saurais-je choisir
celle qui acceptera de se laisser creuser?

Partir ainsi à l'aventure
dans ce qui relève du bruit
de fond de toute ma structure
n'aidera pas le jour qui luit
à se sentir un peu plus sûr.

Je préfère laisser venir
à la surface les bulles
de ceux de mes souvenirs
qui s'ouvrent comme des campanules
et tintent tout à loisir.

En cultivant la surenchère
forçant traquant tout ce qui veut périr
ou se cacher au fond de ma chair
j'aurais l'impression de sous-venir
brutalement à ce qui sert
la Vie dans son verdir.


Non, je ne renoncerai pas aux cueillettes
il fait si beau dehors. Et même si l'on me dit
que je conserve en ma mémoire de quoi faire la fête
ou construire demain sans sortir de mon lit...
Non ! je ne renoncerai pas aux cueillettes.




Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages de l'âme
commenter cet article

commentaires

marlou 31/05/2011 07:00



Encore une belle inspiration mais plus classique cette fois...



Russalka 31/05/2011 09:16



Il est vrai que  parfois j'aime à revenir sur les formes classiques, versifiées voire alexandrines .o)) Mille merci
Marlou!



Miche 31/05/2011 05:28



Oui, ce qui est important, vraiment, c'est bien que chacun de nous fasse avec ce qu'il entend de plus juste en lui.


J'appelle cela La voix.


 


 



Russalka 31/05/2011 09:14



C'est gentil comme tout d'avoir entendu cette voix, la Vie est là devant, cueillons la...



lutin 30/05/2011 11:03



Une poésie de saison, je me suis promenée avec toi dans les allées de ton jardin, j'ai mis dans mes yeux les souvenirs pour l'hiver lorsque j'en aurai assez du noir.



Russalka 31/05/2011 09:08



En ce moment je tente de garder dans les yeux les souvenirs de printemps... Il a fait si sec depuis début avril que tout est brûlé et
j'ai passé ma journée d'hier à pailler les talus, plante par plante, afin de limiter la casse... Enfin, il semblerait qu'il fasse moins chaud ce jour et peut-être même un peu d e pluie...
Rêvons!



Martine 30/05/2011 04:49



Bonjour Viviane,


j'ai cueilli tes mots pour m'en faire une petit bouquet fin et délicat, fleurant un peu la mélancolie, la douceur d'un temps intime qui s'écoule et danse au tintement des campanules.


C'est curieux. Il est rare que mes fleurs me sourient dans un vase. J'ai tendance à les admirer en situation.


Merci Viviane


Bonne journée


Martine



Russalka 31/05/2011 09:05



En fait, quand je cueille, c'est surtout du regard, je déteste faire du mal à mes fleurs et pour les bouquets ( hors les glaieuls
prolifiques et durables chez moi) je préfère faire vivre les fleuristes locaux, mes plantes fleurissant dans le jardin et y demeurant quoi qu'il arrive ;o)) Merci à toi Martine!



Valentine :0056: 29/05/2011 12:25



Comme tu as raison, de ne pas renoncer ! Il faut prendre les choses comme elles viennent, après tout on ne sait pas de quoi est fait l'avenir. Joli poème
fluide comme tu sais si bien les écrire...



Russalka 31/05/2011 08:52



C'est surtout que je n'ai pas trop envie de me tracasser le mental avec des souvenirs... Merci Valentine de l'encouragement à
continuer de cueillir la rose ;o))je te sais très acceptante de ce qui vient, contrairement à moi qui parfois me cabre ...



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook