L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 10:30





Les temps ne sont pas encore aux paysages qui coulent de source

et la simplicité peine à venir au monde

Des cigales nous demandent d'être encore plus fourmis
elles s'y prennent mal
ou manquent de vocabulaire
la pauvreté ne peut être que volontaire et conviviale
dans le cas contraire elle se nomme esclavage

Ces lois qui accordent davantage de place aux taux de l'argent
et reserrent leur étau sur les gens
comment s'en défaire une bonne fois?

Il suffirait de renverser les images
nous faire miroiter un monde où le froid serait chaud
l'ascèse une richesse
et le partage un gain
il suffirait de nous dire que nous appauvrissant nous nous élargirions

En attendant
l
a pensée se tasse
elle espère un geste secourable
un manteau de lumière venu d'autres regards


Toute idée qui se lève aura faim aujourd'hui


publié par Viviane Lamarlère - dans Chemins de solitude
commenter cet article

commentaires

Mony 14/02/2012


J'en pense que nos parents ont connu la guerre et ses privations et qu'à présent nous vivons une guerre insidieuse et torve, celle dont l'ennemi est le pouvoir de l'argent tout
puissant. Jusqu'à quand serons-nous ces soldats sacrifiés sur son autel ? Oui, nous avons plus que jamais besoin d'idées "autres"alors qu'il est si difficile de faire le moindre sacrifice de son
petit confort. Terrible ambivalence !

Martine 15/02/2012


Bonjour Viviane,


Jamais je crois je n'ai été aussi désabusée, découragée par nos politiques, tous bords confondus.


Pas nouvelles idées, toujours les mêmes tronches qui ne veulent surtout pas lacher leur part du gâteau. Des marionnettes dont les gors lobbies tirent les ficelles.


Merci pour la profondeur de ton partage


Bonne journée à toi Viviane


Martine

Le Boiseux, recycleur bordelais 15/02/2012


Bonjour,


Tu mets en roses les épines de dualité : on apprécie la nourriture grâce à la faim, le chaud grâce au froid, le jour et la nuit, l'homme et la femme...


Bonne continuation


 

ulysse 15/02/2012


Se défaire de ses besoins pour être libre et ne pas subir le diktat de l'avidité

Marianne 16/02/2012


et la faim... justifie les moyens...


J'aime bien cette notion d'idée qui se lève et répond à une aspiration profonde. Elles ont le mérite de donner du grain à moudre et peut-être un jour... ce pain lèvera-t-il !


Bisous à toi, mon amie de plume.

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook