L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 06:29




Tant de silence et le soleil a disparu !

Dans mon poing refermé
comme un buisson qui se consume
un peu du vent fiévreux achève de se tordre.

Et je tiens fort serrée la tresse de furie chaude
arrachée ce tantôt à la mort en travail

Sa course
galopant le labeur lent de l'ombre

disloque la fraîcheur
étale sur le ciel
sous les arbres
en mon coeur

un lait si fade

que j'aspire à ce feu qui me brûle


Ô me laisser couler
et laver de mon eau ce qui pâlit ce monde






Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Botanique de l'étymologie
commenter cet article

commentaires

juliette 24/07/2010 18:33



Ce poème n'a pas besoin de commentaire, il faut le lire encore et encore dans sa violence et sa beauté


Amitiés



Russalka 26/07/2010 09:01



C'est gentil Juliette, ce vent qui a tout défait persiste à éparpiller les ombres et flouter leur si doux tranchant.



Merlin 18/07/2010 10:08



Sais-tu que je vais aller le voir, ce tableau de MILLET ? L'église de Gréville est en ce moment au musée Thomas-Henry de Cherbourg avec une très belle exposition : MILLET précurseur de
l'impressionnisme.


Oui achète "Danse avec les loups". Tu pourras le regarder avec ton petit Maxou et tu adoreras ce film comme je l'ai aimé moi aussi, avec toutes ces valeurs vraies qu'il remet à l'honneur.



Russalka 19/07/2010 08:21



Quelle chance!! j'ai encore hier, au hasard de mes pérégrinations rapides sur la toile,  découvert une autre toile de ce maître,
d'une puissance formidable et dans laquelle on devine encore mieux à quel point Van Gogh a pu se sentir une filiation immédiate...

C'est celle-ci:


Je n'ai pas de meilleure définition, mais tu la connais forcément, je la découvre, quelle puissance dans le trait et la pate...
Profite donc bien de cette escapade en musée, c'est tellement... nourrissant de contempler des tableaux que je t'envie! oui, je m'achèterai dans avec les loups pour le regarder avec notre Maxou,
pour le moment il est encore un peu petit, même devant les dessins animés il a du mal plus d'un quart d'heure, c'est un p'tit gars des champs ;o) qui préfère jardiner que regarder la télé...
Bisous et mille merci!



ulysse 17/07/2010 22:33



J'en suis heureux pour toi Viviane il y a de saines et saintes colères 



Russalka 19/07/2010 08:13



C'est gentil Ulysse, mille merci!



fox 17/07/2010 21:33



La poésie est faite pour embellir la réalité.



Russalka 19/07/2010 08:12



Ou simplement pour la faire advenir en mots? Je crois que la poésie est de ce monde mais que parfois... nous ne savons ni la voir ni
la dire ;o)) Merci Fox



ulysse 17/07/2010 10:42



Brûlante tresse , mais le feu n'éteint-il il pas le feu ?



Russalka 17/07/2010 21:57



Absolument, Ulysse, le feu éteint ( et a éteint le feu) sans me vanter, ma colère a fait revenir le ciel bleu :o))



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook