L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 11:29



Elle crie toujours à la même heure

un cri flûté qui semble être juché sur chacun des arbres
et nous errons dans cette nuit à peine sombre
sans jamais la trouver

Nous voit-elle l'effraie
tachant et gris sur le chemin qu'à peine
effleure un rai d'étoiles que le vent balaie
de ses flammes chataînes?

Nous savons bien qu'elle joue
à épier de ses yeux aussi grands que le ciel
la berne de nos gestes essayant de percer
les secrets des fourrés et des branches bleuies

Ainsi va notre vie
attirée par des cris venus de nulle part
et qui se donne peine avant de repartir
avec au creux de l'âme un réel à nourrir







Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Chemins de solitude
commenter cet article

commentaires

Marianne 05/12/2011 21:19


j'ai suivi pendant quelques semaines un site ornithologique qui filmait des effraies, leur nidification et leur couvée, leur lutte pour le nid qu'un couple de pigeons était venu obstruer.
Une expérience instructive. Voici le lien : http://www.beleefdelente.nl/steenuil


Ainsi donc, vous jouez à cache-cache avec les chouettes dans ton jardin ?  C'est attendrissant de t'imaginer en planque pour les apercevoir.


Quand on pense que certains clouent ces beaux volatiles contre les portes des hangars juste par superstition. Pff ! Je préfère mille fois ceux qui y voit une déesse de la sagesse.


Gros bisous à toi.


 

Russalka 06/12/2011 09:34



 


Oui, notre parc est habité d'oiseaux divers et en toute saison ;o)) des pies, corneilles, merles, geais, mésanges,
chouettes,coq de bruyère si rare, et j'en passe. Mais ma préférée c'est la chouette. j'adore ces oiseaux... Oui, une déesse de la sagesse, heureusement protégée désormais mais on n'en voit que
trop rarement. Bises en retour Marianne!



Valentine :0056: 05/12/2011 19:24


  Vraiment très, très beau... J'adore les "flammes chataînes" du vent, et
puis cette chute de la dernière strophe, dans une misérable comparaison (si vraie !)

Russalka 06/12/2011 09:31



 


Mille merci Valentine, contente que cette voix dans la nuit t'ait parlé ;o))



Veronica 05/12/2011 18:36


Je ne suis nullement effrayée par vers si beaux ...


des bisous chouettes !

Russalka 06/12/2011 09:29



 


Merci Veronica, c'est sympa ;o)))



Mony 05/12/2011 18:25


J'aime cette idée de cris guidant notre vie vers des univers inconnus.

Russalka 06/12/2011 09:28



 


C'est un peu cela, Mony, un appel vers le mystère aimé surtout parce qu'il reste ... un mystère. Et puis l'intouchable
de cet oiseau qui se trouve partout et nulle part! Mille merci ;o))



Rébecca @ Devenir Ecrivain 05/12/2011 13:06


Un réel à nourrir... ce réel, je trouve qu'on le nourrit bien souvent de rêves et d'écrits :-)

Russalka 06/12/2011 09:21



 


Peut-être simplement parce que le langage est une forme de chimie sécrétée par l'humain, qui nourrit le terreau des
choses vraies en leur donnant un nom? Si nous ne parlions pas, le réel existerait-il? Vaste question philosophique .  Merci Rebecca. Je vais travailler au logorallye;o))



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook