L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 11:36




Le Lion se morfondait au coeur de la savane...
Quant à ses courtisans, riches infortunés,
même la voix brûlée du grand vent de basane
ne les empêchait pas d'être gaiement lunés!

Quand on est roi l'ennui sonne comme une claque.

Quoi! le pouvoir, l'aura, et même les trésors
tout cela s'évapore
devant le rire niais d'un minable macaque?

Il convoque à ses pieds

les plus souriants d'entre tous ses sujets.
Il leur faudrait lui dire quel était leur recette
et d'abord s'aplatir comme font les carpettes...

Las, nos manants dans leur naïveté

se mirent, se complaisent et oublient de vanter
leur souverain marri de tant d'indifférence.
Aussitôt ils connaissent la douceur de sa panse...

Le Roi s'en trouve bien: par un curieux prodige

la souplesse de l'une, la force ou le savoir
des autres  se mélangent à son manger et boire
et  ne voilà-t-il pas que son ennui corrigent !

Lui vient un lièvre usé

que les dents des grands fauves épuisent son lignage.
Il s'offre au souverain sans aucun ergotage...
Le Lion en est tout abusé.
Il le laisse partir ne voulant avaler
une bête plus grise
que son ennui du jour.

Notre lièvre depuis se vante de son tour
et le grand roi maigrit d'une telle méprise...

Un jour aura compris

qu'il ne peut posséder tous les talents du monde!
C'est bien assez pour lui
de plier de sa voix ce qui traîne à la ronde
et même si l'ennui le submerge parfois
qu'il n'oublie plus jamais que c'est ennui... de roi.



 


Partager cet article
Repost0

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook