L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

/ / /


Toulon : Dans un bus, deux paisibles voilées cognent et gazent deux méchantes septuagénaires et le chauffeur

Les femmes voilées ne seraient-elles que des mégères en mal de combat de boxe ? Avec le Far-West qui s’est déroulé fin mai sur une ligne de bus à Toulon-city, on peut résolument se poser la question.

Alors que le thermomètre commençait à culminer à son zénith sur la Côte d’Azur dont la réputation d’accueil et de bien-être n’est pas à faire, deux musulmanes voilées ont dégainé leur coups sur deux femmes âgées à cause de circonstances on ne peut plus courantes par ces temps de fortes chaleurs : une légère bousculade dans un bus déjà surchargé.

Non seulement les coups ont commencé à pleuvoir sur nos deux pauvres septuagénaires, mais outre cela, l’une des deux soumises à Allah  les a aspergées de gaz lacrymogène, produit évidemment indispensable pour vaquer à ses commissions.

Comme les deux mégères n’avaient pas leur langue dans leur poche de djellaba, elles auraient copieusement insulté et le conducteur de bus et les policiers venus les interpeller.

Selon le compte-rendu de Var-Matin,  comparaissant devant le tribunal correctionnel, Soraya 20 ans et sa sœur Rym, 30 ans, n’ont fait montre d’aucun regret ainsi que le Coran leur a enseigné dans le verset 110 de la 3ème sourate :  un(e) musulman(e) ne peut mal faire. C’est que les musulmans appellent  « vivre sa religion ». Pauvre de nous si nous ne pratiquons pas leur religion, il ne nous reste plus que les yeux pour pleurer !!

« Oui, je lui ai mis une gifle. Mais c’est elle qui a commencé. Elle m’a insultée car je portais le voile » s’est défendue l’une des deux voilées, alors que la victime s’insurgeait de cette explication éhontée. A cette première gifle, s’en serait suivie une deuxième et une altercation à vous envoyer dans les cordes, un vrai combat de boxe de deux voilées qui passaient leurs nerfs sur deux mamies. Quant à lui le chauffeur de bus qui tentait de les protéger n’a reçu qu’une volée d’insultes.

Cerise sur le Mac-Do, Rym, après avoir quand même aspergé de gaz lacrymogène le conducteur et les deux mamies, a tenté de se faire la malle. «  On n’a pas fui. On devait juste acheter des yaourts » a-t-elle déclaré. Du coup les deux sorcières ont été appréhendées, non sans mal, un peu plus loin par des policiers de la brigade anti-criminalité avec les compliments d’usage «  les flics sont des pourris » « moi, je suis musulmane et je ne te suis pas ».

A l’audience, l’aînée n’a eu de cesse d’interrompre avocats, président et procureur. «  On ne vous écoute pas .Pour vous on est des menteuses, des diables » et le président de rappeler que son casier porte mention de cinq condamnations. Une phrase a particulièrement retenu l’attention du ministère public «  Vous avez déclaré aux policiers : je n’ai pas de compte à vous rendre les deux vieilles s….nous ont traitées comme des merdes. Et bien oui, vous avez des comptes à rendre. Ces faits sont graves ». Les réquisitions sont montées jusqu’à un an ferme pour l’aînée, ce que l’avocat de deux voilées a estimé sévère tout en reconnaissant qu’ « elles ont agi de manière inappropriée ». Euphémisme quand tu nous tiens !!.

Dans une ambiance de finale de championnat, les deux sœurs ont entendu tomber le verdict. Du sursis pour la plus jeune et six mois ferme pour l’aînée. Lecture du jugement suivie des hurlements et d’une esclandre des condamnées qui ont du être évacuées de la salle.

Heureusement, la ministre Taubira a trouvé la parade : les deux furies pourront toujours demander à revoir leurs deux victimes pour jouer le match revanche. «  La guerre est une ruse » comme le déclarait une ordure nommée Mohamed Merah.

Huineng

Partager cette page

Repost 0
publié par

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook