L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 11:01


    J'ai aimé
traduire ce poème pour cette opposition formelle entre
    le tourment de la révélation (le Rien selon Annenski)
    et la fête de l'énigme ( qu'est l'Etre )


Après la note...


И мука там иль торжество,
Разоблаченье иль загадка,
Но он - ничей, а вы - его,
И вам сознанье это сладко.

А я лучей иной звезды
Ищу в сомненьи и тревожно,
Я, как настройщик,
Перебираю осторожно.

Темнеет... Комната пуста,
С трудом я вспоминаю что-то,
И безответна и чиста,
За нотой умирает нота.





en voix


Et le tourment ferme la fête,
la révélation engloutit l'énigme,
elle - n'est rien, et toi - tu es elle,
et cela est doux à ton âme

Des rayons de l'autre étoile
je cherche le souvenir et anxieusement,
comme un accordeur de piano
 prudent je choisis.

Tout s'assombrit... La pièce est vide,
dans la peine soudain me revient quelque chose,
humble et net,
après la note meurt la note.

****

Notes de la traductrice (sourire)


Un petit cours de prononciation russe mais sans doute les pratiquants du grec ne sont ils pas trop dépaysés par cet alphabet qui est très inspiré du grec ancien
 
le у se prononce OU
le P se prononce R, il peut être selon les villes roulé  ( Saint-Petersbourg) ou non ( Moscou)
la lettre qui ressemble à I-O ( ю ) se prononce IOU
le R à l'envers (  Я ) se prononce IA
le B se prononce V
le H se prononce N
le N se prononce I
le д se prononce D
Le г qui correspond à notre GUE se prononce selon sa place dans le mot GUE ou V
et ce signe là: ы  est l'équivalent d'un I mais que l'on prononce en retirant la langue la plus plate possible en arrière
cela donne ceci

 Но он - ничей, а вы - егo

HИЧЕГО ( dont ничей est le diminutif en langue soutenue ) signifie littéralement "pas-être" ==> Rien



Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Poètes Russes
commenter cet article

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook