L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 08:13


Et c’est pourquoi, vois-tu,
j’emporte dans mes yeux les cartes éphémères,


As tu vu ce cheval blanc comme l’eau des nues
sauter le grand fossé et se fondre dans l’air ?
Ma vie est ce cheval, aussitôt
disparu
Le ciel est vif encore de parfums souffre-hier.


Je ne fais que passer, raconter une histoire
faire quelques erreurs,
faire battre vos cœurs
mon rôle est  dérisoire.




Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Chemins de solitude
commenter cet article

commentaires

clem 20/06/2007 09:40

bien ça on ne peut pas dire que notre role est dérisoire. Quand on découvre le vrai sens de sa vie, il n'est plus dérisoire. Ecrire n'est pas dérisoire.
clem

Russalka 21/06/2007 09:41

j'essaie à toute force de m'en convaincre mais parfois...

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook