L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 01:33




Il n'est rien de plus réjouissant pour l'âme
et de plus ridicule sans doute aux yeux de ceux pour qui seuls comptent

leur compte en banque
leur photo dans la presse
leurs montres et autres colifichets coûteux

leurs accointances avec les grands de ce monde
leur petite personne arrogante et non éthique (en quelques mots)


Il n'est rien de plus réjouissant que d'écouter plusieurs interprétations d'une oeuvre aimée

sous les doigts  d'artistes qui lui rendent vie
chacun à leur manière.

Il y a sans doute dans cette douce et inoffensive manie
comme une joie de constater les potentialités re-créatives de chaque singularité humaine
mais aussi à quel point le génie propre d'une oeuvre qui passe outre les siècles
pour nous parvenir intacte et toujours d'actualité
grandit en humanité celui qui la joue ou l'écoute

Bach plus que tout autre se prête

-son écriture est universelle-

à ces interprétations.

Oeuvre fabuleuse que sont les variations Goldberg
extraits ou intégrale

qu'importe

le coeur est là qui bat
chacun sert cette oeuvre avec sa nature profonde

honnête, travailleuse, sans orgueil devant le matériau prodigieux.

                                   Pour commencer au clavecin:

Le grand Gustav Leonhardt dans une interprétation très sage, presque recueillie et très baroquisante cependant dans l'organisation des phrases, entrecoupées de silences et aux appuis très nets. Cela reste une interprétation très sérieuse quoique de sonorités un peu sévères...

Aria

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/01_Aria.mp3&


Variation 1

dewplayer: http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/02_Goldberg_Variations_BWV_988__II_Variation_1.mp3&


Variation 7 alla sicilienne


dewplayer: http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/08_Variation_7.mp3&

Karl Richter dans une version très ornementée mais qui tient la route...

Aria

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/goldberg_richter_aria.mp3&

Variation 7

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/richter_variation_7_goldberg.mp3&


Continuons avec Pierre Hantaï, clavecin plus chantant et à la sonorité ô combien plus séduisante dans sa rondeur. Il joue les reprises comme indiqué sur la partition. Quelque chose de nostalgique et doux dans cette lecture très belle et convaincante, mais également de très conforme au style dansant dans la 7ème variation. En un mot, il est dans le juste tempo...

Pour écouter l'intégrale c'est chez Jean-Pierre

 


Ecoutons ici la Variation 1

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/pierre_hantai_goldberg2.mp3&

Variation 7

 dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/08_Goldberg_Variations_BWV_988__Variatio_7_a_1_Ovvero_2_Clav.mp3&

Keith Jarret, pianiste de jazz flamboyant et claveciniste très convaincant dans sa modestie à aborder cette oeuvre, quel ciselé des ornements, quelle douceur, que de musicalité dans sa tenue irréprochable de la pulsation :

Aria


          dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/01_Goldberg-Variationen__Aria.mp3&


Variation 1

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/02_Goldberg-Variationen__Variatio_1_a_1_Clav.mp3&
     
 
Variation 7

  dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/08_Goldberg-Variationen__Variatio_7_a_1_ovvero_2_Clav_Al_tempo_di_Giga_1.mp3&

Et naturellement l'intégrale de la sublime interprétation au clavecin par Scott Ross


Passons au piano

Glenn Gould pour commencer, interprétation historique et à laquelle je reste très attachée malgré certaines bizarreries du pianiste ( qui parfois chante durant l'enregistrement...)
Cela reste une interprétation qui écoute profondément le son.

Aria
dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/01_Goldberg_Variations_BWV_988__Aria.mp3&

Variation 1

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/02_Goldberg_Variations_BWV_988__Variation_1.mp3&

Variation 7

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/08_Goldberg_Variations_BWV_988__Variation_7_a_1_ovvero_2_Al_tempo_di_Giga.mp3&

On pourra regarder et écouter l'intégrale ici


Avec Zhu-Xiao-Mei, une interprétation d'une très grande classe, claire, équilibrée, au tempo très réfléchi qui ne concède rien aux facilités que peut apporter l'instrument dans l'interprétation d'une oeuvre écrite pour le clavecin. De mon point de vue très supérieure à celle de Glenn Gould et tant pis si je fâche.


Variation 1

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/02_Variation_1_a_1_Clavier.mp3&

Variation 7

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/08_Variation_7_a_1_Ovvero_2_Clavier.mp3&


Et cerise sur le gateau, Jacques Loussier et son trio:


Variation 1
dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/02_Variation_1.mp3&



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Musique
commenter cet article

commentaires

François 07/12/2011 17:58


Bonjour et un grand merci pour nous proposer Bach. N'arrêtez pas.


Seulement j'ai un problème: je suis en train d'écouter l'Aria par G.Gould  et ... c'est soit du balafon soit du xylophone...Y a t il un pb de fichier? J'ai arrêté, rechargé la page. Rien n'y
fait. La Variation 1 est correct (c'est du piano!).


Avez vous une idée du problème? Suis je le seul à l'avoir?

Russalka 08/12/2011 19:26



 


Ouh la, c'est vrai ce que vous dites!!!! j'ai du me mélanger les pinceaux en copiant collant des liens . J'y remédie
dès demain, promis, en tous cas c'est super gentil de me l'avoir signalé.



Sonya 08/07/2010 21:52



Très beau... Quel cadeau !!



Russalka 09/07/2010 13:15



Merci Sonya, c'est gentil...



Merlin 07/07/2010 21:36



Pffft ! Ça craint grave !



Russalka 08/07/2010 08:59



Oui, ce sont les améliorations continuelles apportées par le staff à sa plateforme ;o))



Merlin 07/07/2010 21:35



 
 
http://www.telerama.fr/musique/chronique-classique-les-variations-goldberg-de-bach-par-andreas-staier,53785.php#xtor=RSS-21



Russalka 08/07/2010 08:59



J'ai pu accéder grâce au lien précédent...Dès que j'aurai tondu ma pelouse à la fraîche ce matin, j'irai signaler une seconde fois sur
le forum mais je doute que l'on me réponde...



Merlin 07/07/2010 21:32



J'ai fait un merveilleux voyage dans ces variations Goldberg. En grande partie grâce à toi. Je suis étonné de l'étendue du génie de BACH - que j'ai toujours aimé et qui m'a toujours parlé côté
coeur, sentiments, émotions profondes, contrairement à tout ce qui se dit - et je te demande d'écouter cette émission avec Télérama :


http://www.telerama.fr/musique/chronique-classique-les-variations-goldberg-de-bach-par-andreas-staier,53785.php#xtor=RSS-21


Ces commentaires de Gilles Macassar et les illustrations sonores d'Andréas STAIER sont exactement dans la veine de pensée qui me parcourt à propos de BACH et de son génie incomparable.. J'y vois
aussi toute ma prédilection pour le clavecin baroque au détriment du piano que j'aime pourtant beaucoup pour son expressivité romantique et ses capacités très sonnantes et précises, mais je
ressens encore mieux en quoi ces variations ont été écrites pour le clavecin, explicitement.


Bref, j'adore cette oeuvre et je me réjouis que tant de musiciens talentueux l'aient prise à leur compte et interprétée de manière si talentueuse tant au clavecin qu'au piano bien sûr.


Pierre HANTAÏ me paraît quand même très proche de ce que pouvait jouer BACH lui-même quand il travaillait ou essayait ces variations, en dehors de toute légende.


Je suis de plus en plus émerveillé par cette musique construite, mais si sensible et si susceptible de faire vivre tant de personnalités différentes en les faisant vibrer selon des structures
rigoureuses, organisées qui peuvent varier à l'infini grâce à une créativité sans fin, sans limites : c'est tout l'art de Bach ! Celui de la fugue, du clavecin bien tempéré et bien entendu cette
merveilleuse série de variations dites Goldberg. Je suis épaté !



Russalka 08/07/2010 08:57



Comme tu dis... L'étendue sans fin de ce génie, car écouter Bach, c'est s'écouter soi. On évolue avec le temps dans les oeuvres et
leur épaisseur, on n'en finit pas de découvrir et se découvrir.
J'écoute l'émission en direct. Oui, la sonorité de l'instrument dit toute la mélancolie de Bach, mélancolie méditative.
Bach dans cette oeuvre est bien dans la lignée des grands polyphonistes de la renaissance, il est si j'ose dire le sommet de cette ligne musicale inscrite dans l'histoire. Curieusement après
Bach, bien des compositeurs se seront frottés aux formes fugue et air et variations. Hormis Brahms qui en écrivit cependant peu quoique de qualité géniale, peu de résultats qui laissent des
traces aussi imposantes et réjouissantes à la fois.

Cet aria c'est du même niveau que tous les arias composés par Bach pour les concerti pour clavecin, tous aussi sublimes les uns que les autres. Simplement parce que son âme parlait à travers eux.
Parce que à l'instar d'un Scott Ross ou d'un hantaï, il faisait corps avec son instrument ( et puis n'oublions pas que sa parfaite maîtrise de la viole de gambe en faisait un expert en matière de
ligne de chant)

Je suis d'accord avec ce qui est dit du handicap du piano face à cette oeuvre en particulier. Je te l'ai dit à propos de l'interprétation de Baremboïm; le pathos inhérent à
linterprétation et aux oeuvres du piano romantique pèse très lourd sur les interprètes pianistes qui ne peuvent rendre en effet la solennité de l'oeuvre baroque et sa délicatesse qu'au travers
d'artifices de pédale  en contradiction avec le style baroque -là où les différents jeux du clavecin autorisaient toutes les nuances possibles.

Hantaï est aujourd'hui le claveciniste qui me touche le plus, par sa simplicité dans la manière d'aborder l'oeuvre, la qualité du son de son instrument( j'ai écouté hier Wanda Landowska et ne
mettrai même pas en ligne tant c'est pom pom pom...)

Bach est source de joies inépuisables. Pour qui écoute et joue et il me tarde d'arriver enfin à lui dans ma petite histoire de la musique. je vais m'éclater ;o))

Bises et merci du commentaire résonant et du lien très intéressant, je vais m'abonner à ce fil de musique.



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook