L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 09:00




Kawase.png

                                             Estampes de Kawase Hasui



Non pas la fuite. Quoique...
La sécheresse accable nos régions
et nous rapproche de ces lieux où elle est permanente
privant les peuples de ce minimum vital dont nous n'avons même plus conscience


Non pas la fuite quoique...
Les réacteurs des centrales nucléaires japonaises poursuivent leur lente fusion sous les eaux
et contaminent actuellement jusqu'à 55 kilomètres autour de la centrale.
Dans l'indifférence générale...

Non pas la fuite mais un besoin de légèreté
alors que l'actualité sordide des derniers jours nous donne la nausée.


Non pas la fuite
mais une envie d'une autre musique.



dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/7_Musique_XIXeme_siecle_et_moderne/Boieldieu/03_Concerto_for_Harp_and_Orchestra_in_C__III_Rondeau_Allegro_agitato.mp3&


Concerto pour harpe et orchestre en Ut majeur de Boieldieu, Rondeau.


Hasui_Kotsugi_River.jpg

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Valentine :0056: 27/05/2011 14:38



Penses- tu ! Justement je voulais te demander s'il avait plu chez toi ces jours-ci. Car nous qui attendions avec tant d'impatience la pluie annoncée pour jeudi, rien... Ma citerne hier était
vide, et les fleurs plus que jamais en souffrance : j'ai des rosiers dont les boutons crèvent avant de s'être ouverts. Hier soir j'ai abondamment arrosé au jet, mais pourtant on est en zone
sinistrée, si tu as vu aux infos, totalement rouge, comme vous. Par contre aujourd'hui il fait sombre et froid.... Il a un peu plu, mais sans faire remonter la citerne, donc vraiment très
peu. 



Russalka 28/05/2011 08:27



Rien, pas une goutte... c'est désespérant! Mais pour prévenir toute souffrance chez les fleurs je paille, je coupe les boutons en
graine et même les boutons en fleurs, ne laissant que du feuillage jusqu'à un retour d'une météo plus clémente. Bisous!



ulysse 27/05/2011 11:54



En ces temps de nouvelles sordides merci Viviane pour cette autre musique. Voilà deux oeuvres qui sont parmi les premières ouvres  que j'ai écoutées et qui m'ont fait aimer la musique dite
"classique"



Russalka 27/05/2011 14:31



Merci à toi, Ulysse, c'est sympa d'avoir aimé. Ce concerto est si rafraîchissant...Tu as raison, il faut commencer par des oeuvres de
cette nature, enjouée et mélodieuse pour rentrer en musique classique!



Marianne 27/05/2011 10:09



Une harpe et son chant cristallin. J'aime cet instrument qui a la capacité d'envoler l'âme. Quant aux estampes, c'est un art car de la simplicité et souvent le dépouillement, elle laisse
entrevoir.


L'eau qui est à l'origine de la vie, et dont nos corps sont tant constitués, elle devient enjeu mondial. On commence à le comprendre en voyant se tarir nos rivières tandis que d'autres pays
depuis longtemps en sont privés avec toutes les conséquences sur leur survie. Je n'y suis pas indifférente. Il ne faudrait pas - mais on prend pourtant le mauvais chemin - qu'elle devienne objet
de spéculation. Que la terre sera triste quand nos rivières seront taries et ne porteront plus que les larmes des hommes dans leur lit.



Russalka 27/05/2011 14:28



L'eau est déjà objet de spéculations. Certaines régions la paient plus cher que d'autres et peuvent en remercier les politiques et
entreprises qui s'engraissent sur elle.
Chez nous le ciel gris ne veut pas s'ouvrir et laisser s'échapper ces gouttes bienfaisantes qui diraient que la vie peut reprendre. Je ne parviens à trouver sur la toile d'explication à cette si
longue sécheresse. Merci Marianne de ce partage...



Miche 27/05/2011 05:15



Non, ce n’est
pas une fuite que de savoir sans en désespérer, de voir l'étendu des dégats et continuer à ouvrir son cœur à la beauté…


Ton billet,
Viviane, met  en évidence, que cela est possible. 


 


 



Russalka 27/05/2011 14:25



Merci Miche, ce blog est en effet aussi un lieu où je me ressource loin de la laideur de ce monde qui est, hélas, inévitable, car le
pendant nécessaire à la beauté. Merci de l'avoir entendu!



renaud 26/05/2011 21:53



Bonsoir Viviane.


Bouddha affirmait que pour conduire l'eau il faut soit construire des aqueducs soit


jouer de la harpe.


De son côté Francis Jammes disait que les cordes d'une harpe sont comme les fils d'argent qui tombent d'une averse.


Pour ma part je trouve qu'il n'y a guère d'instrument qui soit aussi fluide et


rafraichissant que la harpe et le concerto que tu nous offres en est, à mon sens,


une nouvelle preuve éclatante.


Sinon il est clair que l'homme détruit tout ce qui a été mis à sa disposition et j'ai


honte de ce que nous avons fait de cette Terre.


Amitiés et merci.



Russalka 27/05/2011 14:21



J'adore ces deux citations, elles illustrent à la perfection le caractère profondément aquatique de la harpe. Merci Renaud de ce
partage!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook