L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 18:29

Ailleurs au même instant
ils coulent dans la nuit dans un trou de la nuit dans un trou du grillage
le vent se tait sur la plage
il a senti ces feuilles qui s’arrachent à leur arbre natal
les yeux écarquillés vers la
fumée là-bas
est-ce le soleil qui cuit
est-ce déjà la ville est-ce un autre pays
ou le bateau fantôme qui les emportera ?

Les yeux écarquillés ils trébuchent en cadence
ils saignent en cadence
le ventre s’habitue à ramper à se taire
ils partent
vers un eldorado de grisaille et de pluie



Ailleurs au même instant
dans les salons futiles
des femmes bien vêtues trinquent à leurs amours
des hommes font la cour avec un ventre rond
le regard enfoncé dans le vallons des seins et l’oreille engoncée à quelque téléphone
soirée de charité une fois dans l'année
ah que ça fait du bien on n'aura pas besoin de somnifères ce soir
le photographe est là pour fixer les consciences
ça paraitra demain


Ailleurs au même instant
des pauvres anonymes réunissent leur foi en un tout autre monde
achètent un camion raclent tous les tiroirs pour envoyer là-bas
des livres des crayons des graines et de l'espoir
ils font ça chaque mois si loin des caméras


Ailleurs au même instant
dressés sur leurs ergots pendant que d’autres rampent avec pour tout bagage une adresse là-bas
pendant que d'autres boivent bouffent et bandent à la fois
les grands chefs se consultent
blancs noirs jaunes ou ocres
qu’importe
pendant que certains
rêvent à en crever dans l’eau
pendant que certains vivent à en crever d’ennui
pendant que quelques uns continuent d'espérer
eux se livrent les clés qui ouvriront la porte
des paradis fiscaux
on y va sans cargo
sans devoir traverser les barbelés confus de laisser dans un trou passer
le rêve en fuite


© RSSLK



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Alice 12/02/2009 16:04

Des chemins de vie bien différents, selon le pouvoir ou pas dont dispose chacun et ce qu'il en fait. La poésie dit le monde tel qu'il est et tu le dis très bien. Amitiés. Alice

Russalka 12/02/2009 20:12


Tu me permets de relire un vieux vieux poème
souvenir de pays que leurs habitants fuyaient pour d'improbables eldorados
souvenir d'une certaine société profiteuse de misère
merci Alice, c'est gentil comme tout d'avoir réveillé ces mots


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook