L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 06:57

or-et-nuit.jpg

Pour descendre profond
non pas vers un abîme
mais vers ton propre chant
accepte mon silence



Va
sans que pèse un seul doute

Personne ne doit infliger à
la route
l'ignorance du pas qui pouvait cheminer


Ce lieu qui te demande

je le sens dilaté d' une joie toute neuve
une vie suffirait-elle à en écrire le nom?
Ce lieu qui te demande
je le sens lumineux de tes détachements



Pour descendre profond

vers ce centre où tu sais la fin de tes vertiges
ce lieu où l’infini et toi ne ferez qu’un
émus comme une source que le blé chavire
accepte mon silence



or-et-nuit.jpg





Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages de l'âme
commenter cet article

commentaires

Joubert 28/03/2009 08:13

" Personne ne doit infliger à la routel'ignorance du pas qui pouvait cheminer"Il y a là une couleur de Machado. Très très beau. C'est une bonne idée de faire remonter à la surface vos anciens poèmes. Ils ont mûri. Eté retravaillés.Merci. Amitiés,Joubert

Russalka 29/03/2009 16:01


Merci Joubert, c'"st un compiment qui me touche profondément
Machado est un phare


clem 29/10/2008 09:50

je suis sans voix, puisque j'accepte ton silence et ce murmure. clémentine

Russalka 29/10/2008 22:08


Merci Clem d'avoir suivi le petit chemin qui labyrinthe entre les textes ;o))
j'ai été un peu silencieuse ces jours mais te promets d'être plus disponible dès demain
parfois ma vie est bousculée de mille choses...


clémentine 15/07/2007 11:23

J'ai bien reçu ta lettre cette nuit. Je t'en remercie infiniment. J'ai appris par coeur chaque mot, point, consomne, voyelle, bruit et silence.
Ce matin, cher ange de la nuit, car il s'agit bien de toi, j'ai appris le silence. J'ai entendu le tic tac du réveil, le tic tac résonnait dans le silence et toi l'ange tu m'as dit que c'était le silence qui faisait surgir le tic tac du réveil que je n'entendais plus depuis si longtemps, si longtemps.
Je suis entrée dans ton silence, cher ange. Ai-je aimé le fond de mon coeur, de mon âme quand tu m'as guidée vers ces lieux là ?
cher ange, le silence sera beau demain, quand le tumulte de mon tourment aura cessé à tout jamais.
Clémentine

Russalka 15/07/2007 21:25

Elle est belle cette lettre que tu offres à l'ange, Clémentine, je suis sûre qu'il l'a lue, et que ses ailes s'en trouvent toutes revigorées (sourire)merci de la musique dont est empli ton commentaire.

Mireille 15/07/2007 07:52

Quelle splendeur! et c'est une superbe suite au "Chemin de lumière". mais ça me laisse sans voix!
J'aime beaucoup l'idée du début: descendre profond, "vers son chant", c'est magnifique et plein de force vive qui se transmet, rassurante.

Russalka 15/07/2007 08:07

C'est ainsi que je le ressens , profondément, une musique intérieure, dont nous ne connaissons la moindre note mais pour l'entendreil nous faut le plus complet silencela paix que donnent l'amitié...

lutin 14/07/2007 23:39

Suspension

Il s’habille d’une seconde peau
glisse en transparence
apnée indolore
reconnaissance de l’élément
un fleuret transperce l’eau

Thérapie des meurtrissures
cicatrices superposées
les adhérences fondent
dans ce bain amniotique
les nerfs à vifs
baissent les armes

Dans sa nudité il reprend vie
privations à nouer les muscles
des larmes perlent
les yeux ne maîtrisent pas leur émoi
elles coulent le long des joues
silence poignant
laisser l'imaginaire prendre place

Assommé des plis de la vie
il adapte sa vitesse dans le brouillard des profondeurs
des bulles chuchotent aux tympans
ses yeux se noient
Eau contre peau
Un corps dans son élément
en suspension

Lutin – 02-02-2006

Russalka 15/07/2007 08:06

C'est magnifique Lutin, comme je te l'ai dit sur ton blog, mes mains vont effeuiller tes pages et découvrir ton ventrechercher le coeur de l'émotion que tu nous offreston commentaire dit bien ces affres qui traversent de part en part le corps et l'âme de celui qui recherchetoujours recherchetoujours...Merci.

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook